Le point de vue de l'amiral

Bienvenue à Le point de vue de l’amiral! À l’aide de récits personnels mensuels, le commandant des Forces maritimes de l’Atlantique partage ses opinions sur les tendances, les obstacles et les réalisations actuelles, qui présentent un intérêt pour la Marine royale canadienne, avec un accent particulier sur la côte Atlantique.

Découvrez ce que le contre-amiral a à dire sur les récents enjeux et pourquoi.

 


 

La cérémonie de passation de commandement de la BFC Halifax, de gauche à droite : le capitaine de vaisseau Chris Sutherland, le contre-amiral John Newton, commandant des Forces maritimes de l’Atlantique, et le nouveau commandant de la Base, le capitaine de vaisseau Paul Forget

L’héritage de commandement

Le respect se mérite et se préserve, non seulement par la réalisation d’opérations à l’étranger, mais également en raisin du fait que la base est un bon voisin, un intendant de l’environnement, une force bienveillante qui effectue des actes de bienfaisance, un constructeur d’infrastructure et un employeur de main-d’œuvre locale et un client de fournisseurs de services.

Le contre-amiral John Newton

Ils étaient jeunes

Les enfants des Gargan ont grandi à Ferguson's Cove, où leur mère Lucy était maîtresse dans une école à classe unique. Mère célibataire, elle a élevé ses quatre enfants, Leo, Arthur, Dougald Robert (D.R.) et Mary, avec l’aide de son frère adoré Tom Boyle, ancien combattant de la Grande Guerre.

Membres du NCSM SHAWINIGAN

Des leçons à retenir après une tragédie

En mer, les désastres frappent souvent la nuit. L’obscurité masque la gravité de l’urgence. La pluie, le vent et la mer déchaînée déroutent les sens. Ne pouvant échapper à la violence d’une tempête, le marin doit affronter l’incertitude et la peur.

Le point de vue de l'amiral – archives