Unités hébergée des FMAR(P)

GCB

Opérations immobilières

BCE

 L’Unité des opérations immobilières de la base a pour mandat de fournir des services de soutien des infrastructures de qualité et en temps opportun aux Forces maritimes du Pacifique et aux autres installations des Forces armées canadiennes en Colombie-Britannique. Ces services permettent à la Formation de mettre sur pied des forces polyvalentes, capables d’appuyer les opérations maritimes au nom du commandant de la Marine royale canadienne en vue de respecter les engagements nationaux et internationaux du Canada.

Il incombe aux Opérations immobilières de voir à la construction et à l’entretien de tous les bâtiments et services ouvrages publics et à l’exploitation des systèmes et installations de services publics. L’unité fournit également des services de réparations d’urgence, de l’équipe de recherche et de sauvetage en milieu urbain de la base et de l’équipe d’intervention en cas de déversement de matières dangereuses.

CSSFC(P)

Centre des services de santé des Forces canadiennes (Pacifique)

CFHSC P

Situé à la BFC Esquimalt, le Centre des services de santé des Forces canadiennes (Pacifique) (CSSFC (P)) offre des soins de consultation externe à tous les membres des Forces armées canadiennes en service aux Forces maritimes du Pacifique (FMAR(P)), ainsi qu’aux autres unités militaires de la région.

La clinique fournit des services de consultation externe, dont des soins primaires et des services de physiothérapie, de radiographie, de laboratoire, d'ophtalmologie, de médecine préventive et de pharmacie, ainsi que certains services spécialisés. Le Centre assure aussi des services complets de santé mentale, notamment des examens avant et après le déploiement par l'entremise du service de santé mentale.

CEEMFC

Centre d’expérimentation et d’essais maritimes des Forces canadiennes

39 CBG

Le Centre d’expérimentation et d’essais maritimes des Forces canadiennes (CEEMFC) est une unité de campagne du Quartier général de la Défense nationale (QGDN) qui est située à Nanoose Bay en Colombie-Britannique.

Le Centre d'expérimentation et d'essais maritimes des Forces canadiennes (CEEMFC) s'occupe de l'exploitation et de la maintenance du polygone naval canado-américain de poursuite sous-marine tridimensionnelle, à Nanoose, et du polygone du bras de mer Jervis.

Le Centre effectue aussi l'analyse des données obtenues grâce aux essais des systèmes de navires canadiens, aux exercices de tir de torpilles et à d'autres essais spéciaux menés au polygone de Nanoose ou à d'autres installations de poursuite des forces alliées; il met au point et exploite les polygones d'essai de bouées acoustiques des Forces canadiennes.

DMFC

Dépôt de munitions des Forces canadiennes Rocky Point

CFAD

Le Dépôt de munitions des Forces canadiennes (DMFC) de Rocky Point est un des quatre dépôts de munitions au Canada. Il fournit des munitions, des explosifs et les services de soutien connexes aux Forces armées canadiennes et au Ministère de la Défense nationale pour leurs opérations et leurs activités.

Il a été fondé en 1955 et est aménagé sur un terrain de 500 acres dans la pointe sud de l’île de Vancouver, au sud-ouest de Victoria. Le DMFC Rocky Point est une unité hébergée de la BFC Esquimalt et emploie environ 60 civils et 5 militaires.

Le dépôt soutient les Forces armées canadiennes en leur fournissant des services de munitions de haute qualité d’une manière efficace et opportune.

 

SNM

Système de notification de masse de la BFC Esquimalt

Puisque notre personnel est éparpillé sur une vaste superficie et en divers lieux de travail, notamment à l’extérieur, sur des navires, dans des véhicules ou en atelier, la BFC Esquimalt a installé en février 2015 un système de notification de masse. Le système transmet un avertissement sonore grâce à un réseau de haut-parleurs de diffusion publique contrôlé par radio. En cas d’urgence, il émet un signal sonore suivi de directives vocales.

Types d’urgences visées par le système

Le système peut être programmé pour donner l’alarme dans diverses situations : déversements de matières dangereuses, menaces environnementales, tsunamis nécessitant une évacuation, renforcement de notre posture de sécurité, etc.

Est-ce que les sirènes feront l’objet d’essais?

Le système sera mis à l’essai le premier mercredi de chaque mois à 11 h. L’essai durera une minute environ.

Emplacement des haut-parleurs

On trouve actuellement des haut-parleurs à l’arsenal et dans les secteurs Naden et Work Point. On pourrait plus tard élargir la portée du système aux propriétés de West Shore (secteurs Colwood, Albert Head et Rocky Point). 

Lancement de l’alarme

S’il est établi que la BFC Esquimalt fait l’objet d’une menace imminente, l’alarme est lancée par le Centre régional d’opérations interarmées.

Il se peut qu’on utilise le système à l’occasion pendant des exercices tels le grand exercice « ShakeOut » de la Colombie‑Britannique et les exercices militaires d’intervention en cas d’urgence. Si cela se produit, Emergency Management B.C. (gestion des urgences), les coordonnateurs des mesures d’urgence de la collectivité, les téléphonistes du service 911 et la police seront prévenus. Aussi, la BFC Esquimalt diffusera un message d’intérêt public et publiera un rappel sur sa page Facebook.

En cas d’alarme

Le système de notification de masse vise à avertir tout le personnel de la BFC Esquimalt. Si vous entendez l’alarme à d’autres moments que lors des essais mensuels, nous vous recommandons d’allumer la radio ou la télévision à une station locale pour obtenir de l’information et des directives des responsables civils de la gestion des urgences, le cas échéant.

Signaux sonores

Les sirènes produisent quatre signaux sonores différents : signal d’essai (notes alternées), signal d’évacuation (note grave à aiguë à grave), signal de mise à l’abri (note unique répétée) et signal de fin d’alerte (semblable aux carillons de Westminster).

À quoi ressemblera le signal sonore ?

 

Signal sonoreUtilitéMessage vocal

SIGNAL D’ESSAI

(notes alternées)

Le premier mercredi du mois à 11 h pendant 30 secondes.

Suivi par le signal de FIN D’ALERTE

Message d’essai : « Signal d’essai du système de notification. Ceci est un essai. S’il s’agissait d’une alarme véritable, vous devriez écouter les directives données par le système. Ceci est un essai. »

SIGNAL D’ÉVACUATION

(note grave à aiguë à grave)

Évacuation réelle

Signal sonore d’une minute suivi d’un message vocal.

Le cycle est répété trois fois toutes les six minutes jusqu’au signal de FIN D’ALERTE.

Un des deux messages suivants

Message vocal d’alerte au tsunami : « Alerte au tsunami, alerte au tsunami. Dirigez-vous immédiatement en terrain élevé ou vers l’intérieur des terres. Ceci n’est PAS un exercice. Alerte au tsunami, alerte au tsunami, dirigez-vous immédiatement en terrain élevé. » (Signal d’évacuation)

Message vocal d’évacuation : « L’ordre d’évacuer la Base a été donné. Vous devez quitter les lieux immédiatement. Ceci n’est PAS un exercice. L’ordre d’évacuer la Base a été donné; quittez les lieux immédiatement. » (Signal d’évacuation)

SIGNAL DE MISE À L’ABRI

(note unique répétée)

Mise à l’abri/confinement réel

Mise à l’abri : signal sonore d’une minute suivi d’un message vocal

Confinement : signal sonore de quinze secondes suivi d’un message vocal

Le cycle est répété trois fois toutes les six minutes jusqu’au signal de FIN D’ALERTE.

Un des deux messages suivants

Message vocal de mise à l’abri : « Une situation dangereuse a lieu sur la base. Vous devez immédiatement vous abriter à l’intérieur. METTEZ-VOUS À L’ABRI IMMÉDIATEMENT. Ne sortez pas avant d’en avoir reçu la directive. Ceci n’est PAS un exercice. » (répétition du signal sonore)

Message vocal de confinement : « Alerte de sécurité, alerte de sécurité. Une situation d’urgence a lieu sur la Base. Lancez immédiatement les procédures de confinement. Ceci n’est PAS un exercice. » (répétition)

SIGNAL DE FIN D’ALERTE

(semblable aux carillons de Westminster

Annulation d’une alarme

Signal sonore d’une minute suivi d’un message vocal, puis période de silence de deux minutes. Le cycle est répété trois fois.

Message vocal de fin d’alerte : 

 « Fin de l’alerte, fin de l’alerte. » (signal de fin d’alerte)