À Noël, « l’équipage d’un navire... perpétue les traditions et recrée l’atmosphère que les militaires auraient à la maison »

Nouvelles de la Marine / Le 27 décembre 2019

« Un navire n’est pas un lieu de travail; c’est un mode de vie », a expliqué le maître de 1re classe (M 1) Curtis Penton.

Le M 1 Penton est un membre de la Marine royale canadienne depuis 15 ans, et pendant cette période, il a été déployé à maintes reprises durant le temps des Fêtes.

« C’est la troisième fois que je suis déployé pendant le temps des Fêtes. J’ai été déployé à bord du Navire canadien de Sa Majesté (NCSM) Charlottetown pendant l’Op ALTAIR 2007, le deuxième déploiement durant le temps des Fêtes a eu lieu à bord du NCSM Fredericton pendant l’Op SAIPH 2009, et je suis actuellement déployé à bord du NCSM Halifax dans le cadre de l’Op REASSURANCE », a déclaré le M 1 Penton.

« Avoir déjà participé à de multiples déploiements loin de la maison ne rend jamais vraiment le temps des Fêtes plus facile, mais le soutien que l’on reçoit de ses camarades de bord rappelle le fait que le navire est notre second chez-soi. »

La plupart des foyers ont des coutumes et des traditions qui aident à mettre en valeur et à célébrer les moments importants de l’année, et le NCSM Halifax n’est pas différent.

« L’équipage d’un navire, dans la mesure du possible, perpétue les traditions et recrée l’atmosphère que les militaires auraient à la maison. Par exemple, tous les mess se réunissent pour décorer l’arbre de Noël, en racontant des histoires d’antan tout en écoutant leurs classiques de Noël préférés », a expliqué le M 1 Penton.

« Notre dîner militaire est toujours un rassemblement spécial où l’on met de côté les exigences opérationnelles pendant quelques minutes pour écouter la bénédiction de l’aumônier avant de dévorer une délicieuse dinde et de la farce. »

Bien que l’équipage du navire fasse tout son possible pour apporter avec lui un peu de l’esprit des Fêtes présent à la maison, il est impossible de répondre aux besoins particuliers de chaque marin.

« Quand on célèbre Noël en mer, cela peut être un moment très difficile. Les membres de l’équipage du navire ont des sentiments mitigés quant à la façon dont ils aimeraient vivre le temps des Fêtes loin de leurs proches », a déclaré le M 1 Penton.

« Certains membres préfèrent ne pas fêter du tout et éviter ainsi de se rappeler ce qu’ils ratent à la maison. »

Mais certaines choses qu’ils ratent ne sont pas toutes négatives. Bien que le temps des Fêtes soit la période de l’année favorite ou la plus belle pour certains, ces vacances à la maison ne sont pas sans défauts.

« La seule chose que je n’aime pas dans le temps des Fêtes, ce sont les acheteurs qui se dépêchent et tentent d’acheter le cadeau parfait, et pour qui la capacité de l’acheter à prix réduit est une source de stress », a expliqué le M 1 Penton.

« Les parcs de stationnement peuvent mettre notre vie en danger en raison de la frénésie du magasinage. Les achats pendant le temps des Fêtes peuvent souvent devenir plus importants que l’esprit de Noël. »

Tout ce stress et cette panique sont peut-être inutiles. Quand on demande à quelqu’un ce qu’il aime le plus au sujet du temps des Fêtes, la plupart des gens répondent que c’est le temps qu’ils passent avec les personnes qu’ils aiment, et le M 1 Penton partage lui aussi entièrement cette opinion.

« Le cadeau le plus important que j’ai reçu pendant le temps des Fêtes ne pourrait jamais être emballé et placé sous le sapin. C’est le cadeau que m’ont fait mes parents et mes frères et sœurs lorsqu’ils sont venus de loin pour me faire une surprise pendant les Fêtes; mes enfants qui ont eu la visite de leurs grands-parents et ont ainsi profité des plaisirs du temps des Fêtes. »