Déploiement de navires canadiens en Asie – Poseidon Cutlass 17

Nouvelles de la Marine / Le 6 avril 2017

Par Peter Mallett

Deux navires de guerre de la Flotte du Pacifique ont mis le cap sur l’Asie, pour participer à Poseidon Cutlass 17.

Les navires canadiens de Sa Majesté (NCSM) Winnipeg et Ottawa ont quitté Esquimalt, en Colombie‑Britannique, au début mars pour participer à un déploiement de six mois en Asie-Pacifique.

« Les membres de l’équipage du NCSM Ottawa n’ont ménagé aucun effort pour se préparer au déploiement, et je suis convaincu qu’ils seront d’excellents ambassadeurs de la Marine royale canadienne », de dire le capitaine de frégate Sylvain Belair, commandant du NCSM Ottawa.

Les navires s’arrêteront en Chine, en Corée du Sud, au Japon, aux Philippines, en Malaisie, en Inde et au Sri Lanka. Poseidon Cutlass 17 comprend des exercices d’interopérabilité au sein d’un groupe opérationnel multinational et à un entraînement à la guerre de surface et sous-marine. En outre, l’équipage des navires servira d’ambassadeur concernant le respect des engagements internationaux.

« Ce déploiement est un exemple de l’engagement durable du Canada envers le maintien de la paix et de la sécurité en Asie-Pacifique, région d’importance sur le plan stratégique », a déclaré le contre-amiral Art McDonald, commandant des Forces maritimes du Pacifique. « Je sais que la présence du Winnipeg et de l’Ottawa sera perçue comme une preuve tangible de l’intérêt et de la contribution du Canada. Les Canadiens peuvent être fiers de la façon dont nos marins se comporteront comme ambassadeurs, et du soutien de calibre mondial que nous leur apporterons à eux et à leur famille, au cours de cette période de grand sacrifice personnel. »

Le commandant du Winnipeg, le Capf Jeff Hutchinson, a affirmé que le déploiement constituerait une excellente occasion de renforcer les partenariats.

« Cette collaboration avec nos partenaires internationaux représente un entraînement très utile qui nous permettra d’améliorer notre interopérabilité, tout en augmentant l’état de préparation de nos soldats, de nos marins et de nos aviateurs embarqués », a remarqué le Capf Hutchinson.

Article reproduit avec la permission du journal Lookout.