Des marins néo-zélandais sont accueillis en tant que « membres de la famille » à bord du NCSM Montréal

Nouvelles de la Marine / Le 5 décembre 2017

Par le lieutenant de vaisseau Linda Coleman

Quatre marins de la Marine royale néo-zélandaise (Royal New Zealand Navy ou RNZN) sont arrivés à Halifax le 22 juin 2017 pour entamer une nouvelle aventure. Ils ont été sélectionnés par leur Marine pour participer à un programme d’échange avec la Marine royale canadienne (MRC) afin de poursuivre leur instruction de techniciens de marine.  

Les techniciens de marine de 2e classe (Able Marine Technicians ou AMT) Kaitlyn Collins, Dani McNabb, Kaylen Baty et Kyle Taylor sont montés à bord du NCSM Montréal, qui avait eu un horaire très chargé depuis leur arrivée. Ils ont participé à des essais en mer et à l’instruction de pilote de CH148 Cyclone en juillet, ensuite à l’opération NANOOK en août, et ils ont effectué des escales à Nuuk, au Groenland, à Pond Inlet, au Nunavut et à Nain (Terre‑Neuve‑et‑Labrador). Au début de septembre, ils sont allés en Europe occidentale où ils ont pris part à l’exercice NEPTUNE TRIDENT 17-2, un déploiement très important de la MRC qui comprenait la participation à l’exercice FORMIDABLE SHIELD 2017, exercice de tir réel et de défense aérienne et antimissile intégrée de l’OTAN, dirigé par les États-Unis. 

« J’ai adoré mon expérience », a déclaré l’AMT Kaylen Baty. « L’ambiance de l’instruction est géniale, et je suis ravie d’avoir fait de nouvelles rencontres et vu du pays. »

Le programme d’échange leur a donné la possibilité de voir des régions du globe que la RNZN ne visite pas souvent. « Mes deux activités favorites ont été l’exercice NEPTUNE TRIDENT et la visite en Europe. C’était mon premier voyage, et c’était fantastique », a confié l’AMT Dani McNabb.

Quand ils sont arrivés à bord du NCSM Montréal, les marins étaient des techniciens de marine de 3e classe (Ordinary Marine Technicians ou OMT), qualification qu’ils avaient obtenue après avoir terminé leur instruction à terre en Nouvelle‑Zélande. À bord du NCSM Montréal, ils devaient suivre l’instruction d’OMT, qui comportait diverses tâches devant être exécutées dans toutes les sections du service du génie des systèmes de marine, notamment des tâches liées à la coque, à l’ingénierie et à l’électricité.

« L’expérience pratique que nous acquérons est formidable. J’apprends un tas de choses au sujet des équipements et de leur fonctionnement grâce aux militaires de grades différents qui offrent l’instruction », a dit l’AMT Baty.

« En plus, la MRC est plus importante que la nôtre, nous avons donc eu l’excellente possibilité de naviguer à bord de grands navires », a ajouté l’AMT McNabb.

Ils ont tous obtenu leur qualification de préposé aux rondes et suivi l’instruction d’OMT avant d’être promus AMT. Ils ont reçu leur promotion des mains du commandant du NCSM Montréal durant l’exercice NEPTUNE TRIDENT 17-2 alors que le navire était à quai à Glasgow (Écosse).  

« Nous avons vécu une expérience formidable avec les marins de la RNZN à bord de notre navire », a déclaré le capitaine de frégate Chris Sherban, commandant du NCSM Montréal. « Ils ont non seulement montré qu’ils étaient de très bons marins et de très bons techniciens, mais ils ont aussi été d’excellents ambassadeurs de la Nouvelle‑Zélande. Leur présence à bord du NCSM Montréal a contribué au renforcement des liens qui unissent la MRC et la RNZN et nous a permis d’avoir des échanges culturels et des échanges d’idées qui avantageront sûrement nos deux organisations. »

Selon les marins néo-zélandais, l’équipage du NCSM Montréal semble aussi cadrer avec le stéréotype du Canadien gentil. « Ils sont tous positifs, polis, respectueux et aimables », a fait remarquer l’AMT McNabb. « Je suis vraiment heureux d’être ici et de faire partie de l’équipe. »

Les membres de l’équipage du NCSM Montréal se sont eux aussi attachés à leurs collègues néo‑zélandais. « Ce fut un plaisir d’accueillir les marins néo‑zélandais à bord. Ils se sont facilement intégrés au sein du service et, dès le départ, ont participé activement à toutes les activités, telles que les rondes, les manœuvres de ravitaillement, l’entretien, tout ce que vous voulez; ils étaient là », a dit leur superviseur, l’officier du génie des systèmes de marine, le lieutenant de vaisseau Teri Lafontaine. « Ils font désormais partie de notre famille d’ingénieurs et de la grande famille du NCSM Montréal. Il va sans dire qu’ils nous manqueront grandement. »

Les AMT Collins, McNabb, Baty et Taylor ont quitté le NCSM Montréal au début de décembre 2017. Ils retournent au sein de la Marine royale néo-zélandaise avec dans leurs bagages non seulement une promotion et une nouvelle qualification, mais aussi de nouvelles amitiés, de nouvelles expériences et une meilleure compréhension de la MRC, de notre culture et de notre mode de fonctionnement.