Des marins réussissent des tours de force pour exaucer le vœu d'un garçon de neuf ans

Galerie d'images

Nouvelles de la Marine / Le 13 septembre 2019

En huit jours, ils ont parcouru 1 000 km à vélo, participé à des défilés, dansé dans les pubs et même tiré un camion de pompiers à mains nues. Puis, les marins du Navire canadien de Sa Majesté (NCSM) Fredericton ont exaucé le vœu d'un petit garçon : jouer dehors.

Noah Bennett, 9 ans, souffre à la fois d'autisme et de troubles neurologiques graves du développement. Il est né avec un retard de développement et enfant, alors qu'il commençait à peine à apprendre à babiller et à dire « dada », il a souffert d'une crise qui l’a rendu irrémédiablement non verbal, a dit sa mère Julie Bennett.

À deux ans, il a été victime d'un accident vasculaire cérébral qui a paralysé le côté gauche de son corps.

Plus que tout au monde, Noah adore jouer sur la terrasse de son jardin. Or, la terrasse est dangereusement élevée et offre très peu de protection contre les rayons du soleil. La famille vit dans une zone à forte densité de moustiques et, en raison de son état, Noah ne peut pas les chasser. Il rentre souvent dans la maison avec la peau des bras rouge et terriblement enflée.

Aujourd’hui, la situation s’est améliorée. Grâce à la somme de plus de 40 000 $ amassée jusqu'à présent dans le cadre de la 11e édition de la campagne annuelle de collecte de fonds « Sailors for Wishes » organisée par le NCSM Fredericton en appui à la Fondation Rêves d’enfants, on a fait construire pour Noah sa propre « oasis de jeu extérieure ».

La nouvelle aire de jeux avec toiture remplacera l'unique parasol qui donnait de l'ombre et sera dotée d'une moustiquaire, de barrières de sécurité, de tables de jeux de sable, d’eau et d’éveil sensoriel, et d’une porte avec serrure magnétique facilement accessible depuis la maison pour que Noah puisse aller et venir à sa guise.

Noah passe une grande partie de sa journée entre la maison, l'école et les multiples rendez-vous chez les médecins. C'est fatigant. Parfois, il a l'impression que son seul soulagement est le temps qu’il passe à jouer dans son aire de jeu extérieure, de dire sa maman.

« J'adore voir la joie sur le visage de mon fils quand il est là », a-t-elle ajouté.  

Chaque année, l’équipage participe avec grand plaisir à la campagne « Sailors for Wishes » qu’il considère comme une aventure amusante et enrichissante.

Cette année, le 6 août, 13 marins ont commencé à faire du vélo à Shediac, au Nouveau‑Brunswick, se sont répartis en deux équipes, puis, au cours de la semaine suivante, se sont rendus dans différentes communautés du Nouveau-Brunswick et ont participé à diverses activités de collecte de fonds en cours de route.

Ils ont tout fait pour amasser de l'argent au profit de la Fondation Rêves d'enfants. Ils ont organisé la « danse avec un marin en échange d'un don » dans les pubs locaux et des tirages moitié-moitié, tiré des camions de pompiers américains et canadiens à l'épreuve internationale de tir de camions de pompiers de St. Stephen's et pris part au défilé de la Fierté de St. John's.

Ils ont même arrêté les automobilistes pour leur demander de l'argent.

Lorsque les deux équipes se sont retrouvées à Fredericton pour la cérémonie de clôture de la campagne, le 14 août, elles avaient recueilli 32 000 $ en dons, en espèces. D'autres dons continuent d'affluer en ligne et de la part des organismes.

« Ce qu'il y a de bien dans cette campagne, c'est que dans les villes où nous nous rendons, nous rencontrons des familles qui ont déjà bénéficié des services de la Fondation Rêves d'enfants et qui prennent le temps de nous en parler », nous a appris le Capc Nicole Robichaud, second du NCSM Fredericton, qui a participé à la campagne.

Voici les autres enfants de la Fondation Rêves d’enfants que le NCSM Fredericton a pu aider grâce à leur campagne de collecte de fonds :  

Sophie, 7 ans, atteinte d’agénésie sacrée et du spina bifida; elle va à Disney World, et tout particulièrement à la boutique « Bibbidi Bobbidi ».

  • Evan, 14 ans, et Noah, 10 ans, deux frères atteints de fibrose kystique; ils vont à Los Angeles pour rencontrer la créatrice de la série d’animation Steven Universe, puis à Disney Land.
  • Rachel, 10 ans, a une tumeur au cerveau; elle va à Marineland, car elle aime les animaux et les créatures océaniques.

« Nous sommes très honorés et ravis de les voir participer à cette campagne chaque année, a déclaré Pam Shepperd, coordonnatrice de la Fondation Rêves d'enfants. Nous comptons désormais sur ces fonds, et la générosité des gens du Nouveau-Brunswick, et des marins en particulier, est toujours impressionnante et très touchante. »