Des navires de la MRC amorcent une traversée transatlantique en vue de se préparer aux exercices multinationaux dirigés par l’OTAN

Nouvelles de la Marine / Le 29 septembre 2015

Le 21 septembre 2015, le Navire canadien de Sa Majesté (NCSM) Halifax a quitté Norfolk, en Virginie, pour se joindre aux NCSM Athabaskan et Montréal ainsi qu’aux navires militaires américains USNS William McLean et The Sullivans.

Les navires sont actuellement en transit dans le nord de l’océan Atlantique et ils effectueront une série d’exercices de groupe opérationnel (TGEX) en vue de se préparer aux exercices militaires multinationaux à venir, soit les exercices JOINT WARRIOR et TRIDENT JUNCTURE 15, également appelés JOINTEX 15 au Canada. Les TGEX jouent un rôle important pour le personnel de la Marine royale canadienne (MRC), car ils permettent aux membres d’équipage embarqués à la Flotte de suivre de l’instruction sur l’interopérabilité. Le NCSM Halifax sera le navire amiral dans le cadre des TGEX. Le nouvel équipement qui y a été installé pendant sa modernisation servira à soutenir les activités du commandant à son bord et de son personnel.

« La Marine royale canadienne vit une période vraiment stimulante. Nos frégates modernisées prouvent leur valeur et leur capacité non seulement à prendre part aux exercices maritimes internationaux, mais aussi à y jouer un rôle de premier plan. Nos marins et tous les Canadiens peuvent être fiers de la réputation continue d’excellence en mer du pays », a déclaré le commodore Craig Baines, commandant de la Flotte canadienne de l’Atlantique et chef du groupe opérationnel dirigé par le Canada.

Les exercices JOINT WARRIOR et TRIDENT JUNCTURE 15 auront lieu en octobre et en novembre au large des côtes du Royaume‑Uni ainsi que du Portugal, de l’Espagne et de l’Italie. Ils constituent deux des plus importants exercices militaires multinationaux des dernières années, et l’ex TRIDENT JUNCTURE 2015 représente l’exercice le plus important de l’OTAN depuis plus de dix ans. Ces exercices se dérouleront dans un environnement d’apprentissage tactique exigeant et complexe qui permettra de mettre en valeur l’agilité et l’adaptabilité de la MRC, sa collaboration efficiente et efficace avec l’Aviation royale du Canada et l’Armée canadienne ainsi que son interopérabilité avec les marines alliées et les ressources militaires du monde entier.