Des plongeurs de la MRC se préparent pour des opérations dans l'Arctique

Nouvelles de la Marine / Le 9 mars 2015

Des plongeurs-démineurs de l’Unité de plongée de la Flotte (Atlantique), et des archéologues subaquatique de Parcs Canada ont participé à un exercice de plongée sous la glace au Port de Québec, du 2 au 6 mars 2015 en préparation à des activités de plongée projetées pour l’Arctique canadien.

Dans le cadre d’un effort visant à dévoiler les secrets du navire de Sa Majesté (NSM) Erebus, et afin d’en apprendre davantage sur le sort de l’expédition Franklin, les plongeurs de Parcs Canada et de la Marine royale canadienne uniront leurs forces dans le cadre de l’opération NUNALIVUT pour effectuer environ 11 jours de plongée sous la glace et de travaux archéologiques intensifs au mois d’avril.

Le NSM Erebus était un navire bombardier de classe Hecla construit en 1826. Le navire a été baptisé en l’honneur de l’Érèbe, lieu des ténèbres d’Hadès, dans la mythologie grecque. Depuis 2008, six recherches majeures dirigées par Parcs Canada en vue de retrouver les navires perdus de l’expédition Franklin ont eu lieu, au cours desquelles des centaines des kilomètres carrés du fond marin de l’Arctique ont été ratissés.

L’opération NUNALIVUT est une opération d’affirmation de la souveraineté menée tous les ans depuis 2007 dans le Nord canadien. Elle donne aux forces armées canadiennes l’occasion d’affirmer la souveraineté du Canada dans ses régions les plus septentrionales de l’Extrême-Arctique, de démontrer sa capacité à mener des opérations en milieu inhospitalier dans des régions rigoureuses de l’Extrême-Arctique ainsi que de rehausser sa capacité de réagir à n’importe quelle situation dans le Nord canadien. L’opération NUNALIVUT permet aussi aux forces armées canadiennes de soutenir de manière significative la recherche scientifique dans l’Arctique et de faire la démonstration de son interopérabilité dans l’Extrême-Arctique avec des alliés militaires et d’autres institutions du gouvernement canadien.