L’heure du WiFi a sonné!

Nouvelles de la Marine / Le 4 août 2017

Par Darlene Blakeley

En cherchant à réduire les difficultés vécues par les marins lorsqu’ils partent travailler en mer, la Marine royale canadienne (MRC) cherche à offrir l’accès au WiFi dans toute la flotte des frégates de la classe Halifax et les navires de défense côtière.

« Si l’accès au WiFi permet aux marins de communiquer davantage avec leur famille et leurs amis pendant qu’ils sont loin de chez eux, c’est un pas dans la bonne direction visant à réduire les difficultés liées au fait que nous sommes souvent coupés du reste du monde », explique le commodore Casper Donovan, directeur général – Développement des Forces de la Marine, qui est le fer de lance du projet visant à ajouter cette capacité dans la MRC.

Un aspect de cet effort signifie également qu’il faut rester au fait des technologies, puisque la conception des nouveaux appareils, par exemple les tablettes et certains ordinateurs portables, et surtout les téléphones cellulaires, n’offre pas la possibilité de se brancher aux réseaux à l’aide de câbles et de prises.

« La communication est une priorité absolue dans la MRC, souligne le Cmdre Donovan. Nous voulons que nos marins puissent rester en contact, non seulement avec leurs proches, mais avec leurs réseaux sociaux. La MRC innove dans ses façons de communiquer et les médias sociaux nous permettent de communiquer de diverses façons, tant à l’externe qu’à l’interne, et de manière descendante. Ça signifie que si le commandant de la MRC peut communiquer utilement avec l’ensemble des marins par l’entremise des médias sociaux pendant que les marins sont en mer, tout le monde y gagne. »

À plus long terme, l’accès au WiFi pourrait aider à attirer et à garder en poste de nouveaux marins, qui verront que la MRC comprend leur besoin de rester en contact avec leurs proches, de dire le Cmdre Donovan. « Les jeunes Canadiens d’aujourd’hui ne peuvent vivre sans leur cellulaire; pourquoi s’attendre à ce qu’ils s’en passent uniquement parce qu’ils servent sur un navire? »

La première étape consiste à offrir l’accès au WiFi dans les trois mess des navires (salles à manger), ainsi que dans la cabine du capitaine. Les marins dans les navires à quai ou près des littoraux pourront se brancher aux réseaux avec leurs appareils personnels, puisque le navire est connecté aux réseaux cellulaires. Avec le temps, les nouveaux terminaux de communication satellite leur permettront de se brancher, peu importe où ils sont sur l’océan.

« Nous espérons pouvoir élargir l’accès WiFi au-delà des mess, jusque dans les dortoirs, rapporte le Cmdre Donovan. Nous y arriverons grâce à l’approche progressive, étape par étape. »

Pour commencer les essais, le WiFi a été installé dans les mess du Navire canadien de Sa Majesté (NCSM) Toronto pendant que la frégate était à quai, à Québec, pendant le Rendez-vous 2017, à la mi-juillet.

Le WiFi a fait fureur au sein de l’équipage. Un marin a immédiatement écrit sur Twitter : « L’accès WiFi au mess des premiers maîtres et des maîtres, c’est génial! »

« Une fois que nous aurons déterminé l’équipement dont nous avons besoin et les spécifications techniques, un autre navire pourra offrir l’accès au WiFi dans les mess. Nous visons septembre comme date d’installation, explique le Cmdre Donovan. Lorsque nous nous assurerons que tout fonctionne, nous installerons l’accès au WiFi dans tous les mess des navires, puis nous nous tournerons vers les communications satellites pour permettre aux marins de se brancher, peu importe où ils se trouvent. Cela leur enlèvera un fardeau lorsqu’ils sont déployés en mer, loin de leur famille et de leurs amis. »