Le matelot de 1re classe (mat 1) Richard Balbeuna, un marin né en République dominicaine est fier de représenter la MRC à l’occasion du jour du Souvenir

Nouvelles de l’Atlantique / Le 9 novembre 2017

par Ryan Melanson, du journal Trident

Le matelot de 1re classe (mat 1) Richard Balbeuna a quitté son emploi de bureau à Montréal en 2009 pour entreprendre une carrière stimulante et gratifiante au sein de la Marine royale canadienne (MRC), et moins de dix ans plus tard, il est persuadé d’avoir fait le bon choix.

En tant que technicien en génie des armes dans la Flotte de l’Atlantique, il a servi à bord des NCSM Toronto, Ville de Québec et Fredericton, a participé à des déploiements de grande envergure dans les Caraïbes et la Méditerranée, a contribué à l’interception de cargaisons illicites dans la mer d’Oman et a offert d’importants services de traduction vers l’espagnol lors d’un voyage en Amérique du Sud, pour ne nommer que quelques-unes des missions qu’il a accomplies.

« Chaque journée apporte son lot d’aventures dans la Marine, et c’est une des raisons pour laquelle je me suis enrôlé dans la MRC », a fait remarquer le Mat 1 Balbeuna, né en République dominicaine et arrivé au Québec avec sa famille en 1988.

« Je côtoie chaque jour des gens magnifiques, je visite des pays et des endroits que jamais je n’aurais pensé visiter et je fais partie d’une force bien plus grande que moi. »

Actuellement, le Mat 1 se prépare à entreprendre la mission qui pourrait être la plus importante de sa carrière. En tant que membre du Programme des sentinelles du jour du Souvenir de 2017, il a été sélectionné pour monter la garde au Monument commémoratif de guerre du Canada, avec seulement cinq autres membres des FAC, pendant les cérémonies du 11 novembre.

Le programme a été établi en 1998, et une telle sélection représente un grand honneur, étant donné que les unités désignent parmi leurs membres ceux qui ont un service exceptionnel et qui ont fait preuve d’un dévouement hors pair envers leur pays. Les six membres des FAC avec un participant de la Gendarmerie royale du Canada (GRC) prendront part aux activités spéciales d’un programme d’une semaine bien rempli, dont une réunion avec le gouverneur général et des visites sur la Colline du Parlement et dans des installations de la GRC.

Le Mat 1 Balbeuna est fier de se voir confier une fonction honorifique si importante. Il a retiré le même sentiment de fierté plus tôt cette année du travail qu’il avait accompli lorsqu’il avait représenté la MRC au Monument commémoratif du Canada à Vimy, en France, mais il préfère centrer son attention sur la réussite de l’ensemble de l’organisation plutôt que sur ses réalisations personnelles.

« C’est toujours plaisant de voir ses efforts reconnus certes, mais ce n’est pas moi qui compte, vraiment. On m’a confié la tâche de représenter la Marine, et je vais l’accomplir en me tenant droit et fier au nom de tous mes frères d’armes », a-t-il confié.

À Ottawa, sa femme Nancy et des membres de sa famille du Québec seront présents, alors que ses quatre enfants regarderont la cérémonie du jour du Souvenir à la maison.

Étant venu dans ce pays à un jeune âge comme immigrant, le Mat 1 Balbeuna a toujours considéré son service militaire comme une occasion de donner à son tour quelque chose au pays qui l’a accueilli si chaleureusement avec sa famille il y a près de 30 ans. « Rendre hommage à nos vétérans pour les sacrifices qu’ils ont consentis en fait partie », a-t-il ajouté.

« Depuis le jour où ma famille s’est établie ici, lorsque nous avons foulé le sol canadien pour la première fois, nous nous sommes sentis bien accueillis. Un sentiment de patriotisme est né en moi avant même que j’apprenne à parler les langues officielles du pays. Je suis très fier de dire que le Canada est mon pays et de témoigner tout mon respect aux personnes qui ont sacrifié leur vie au nom de nos valeurs. C’est très important pour moi. »