Le matelot de 3e classe Kilian Soch : Une autre vie

Nouvelles de la Marine / Le 6 novembre 2020

Le matelot de 3e classe (mat 3) Kilian Soch est manœuvrier à bord du Navire canadien de Sa Majesté (NCSM) Winnipeg, actuellement déployé à l’appui de l’opération PROJECTION Asie-Pacifique.

« Je me suis enrôlé dans la Marine royale canadienne (MRC) parce que j’ai toujours voulu faire partie de quelque chose de plus grand que moi, servir le Canada et protéger mes amis et ma famille », a déclaré le Mat 3 Soch.

« Pour le devoir, l’honneur et la fraternité. Pour être un homme hors du commun. »

Le Mat 3 Soch a décidé de se joindre à la MRC en tant que manœuvrier parce qu’un ami, qui était marin dans le même groupe professionnel, l’avait aidé à passer au travers d’une période où il se sentait vaincu face à l’adversité.

« J’ai pris mon temps pour choisir mon groupe professionnel au sein de la MRC, et ça ne pouvait pas mieux tomber », a déclaré le Mat 3 Soch.

« Mon travail est important pour moi, car il m’a permis d’envisager des possibilités futures, de travailler dur et de persévérer pour mes amis et ma famille. »

Quand le Mat 3 Soch a appris qu’il allait être envoyé en mission sur le NCSM Winnipeg en octobre 2019, il a été saisi par un enthousiasme débordant.

« J’ai carrément crié dans la classe quand nous avons reçu nos affectations; il me tardait de partir en déploiement. Il s’agissait de ma toute première mission en mer », a expliqué le Mat 3 Soch.

Cependant, le Mat 3 Soch n’aurait pas pu prévoir les conséquences de la COVID-19 sur sa première mission en mer.

« La principale difficulté a été de gérer tous les préparatifs du déploiement, comme la participation au programme d’entraînement multinavire immédiat aux fins de disponibilité opérationnelle dans le contexte de la COVID-19, en plus de l’adaptation à la vie sur un navire, comme vivre avec ses collègues dans un lieu plus restreint », a précisé le Mat 3 Soch..

« Mais en dépit de cela, le déploiement à bord du NCSM Winnipeg est un moment marquant de ma carrière. Nous nous efforçons, malgré les difficultés que pose la COVID-19, de travailler en équipe. »

À l’approche du jour du Souvenir, nous avons demandé au Mat 3 Soch comment il aimerait que les gens envisagent cette journée de réflexion.

« Je pense que le jour du Souvenir devrait être célébré tous les jours; il [le jour du Souvenir] ne concerne pas seulement les proches et les amis de ceux qui ont fait le sacrifice ultime. Ceux qui ont perdu un père, un frère, un fils, une mère, une sœur, une fille », a souligné le Mat 3 Soch.

« La mort nous montre que la vie est vraiment éphémère et que nous avons peu de temps pour dire à quelqu'un que nous l’aimons. Je pense que le jour du Souvenir devrait nous rappeler à tous la nécessité de dire à une mère, un père, un frère ou une sœur ou un partenaire qui nous soutient que nous les aimons, et de tendre la main aux familles ou aux amis qui n’ont plus la possibilité de le faire. Nous devons nous souvenir des personnes qui ont fait le sacrifice ultime, ne jamais les oublier. »