Le NCSM HALIFAX et la garde côtière irlandaise unissent leurs forces

Nouvelles de la Marine / Le 19 novembre 2015

Par le lieutenant de vaisseau Kelly Boyden

Le navire canadien de Sa Majesté (NCSM) Halifax s’est joint à la garde côtière irlandaise pour transporter à un hôpital de la région un marin blessé en mer dans l’Atlantique Nord. 

Le 15 octobre 2015, le NCSM Halifax a fait appel à la garde côtière irlandaise lorsqu’un marin a subi des blessures au torse lors d’un exercice à bord du navire. Le personnel médical du navire a immédiatement administré les premiers secours au marin, mais a jugé la blessure suffisamment grave pour le transporter à un hôpital de la région où il pourrait obtenir de meilleurs soins. 

Un hélicoptère de la garde côtière irlandaise s’est rendu rapidement sur les lieux, faisant descendre un secouriste et une civière sur le navire. Ensemble, le personnel médical du NCSM Halifax et le secouriste de la garde côtière ont installé le marin sur la civière et l’ont soulevé dans l’hélicoptère d’où il a été transporté à un hôpital dans la région de Dublin. Ayant obtenu son congé de l’hôpital plus tard dans la journée, le marin, dont on attend un rétablissement complet, est retourné à Halifax (Nouvelle‑Écosse) le lendemain. 

Quant au NCSM Halifax et à la garde côtière irlandaise, cet incident s’est révélé être un superbe exemple d’interopérabilité irlando-canadienne, que l’on favorise depuis quelques années déjà grâce à un programme intitulé Regulus, qui permet de faciliter les échanges entre les marines partenaires de partout dans le monde. L’été dernier, le contre-amiral John Newton, commandant des Forces maritimes de l’Atlantique, se trouvait d’ailleurs à Cork, en Irlande pour en discuter avec des représentants de la marine irlandaise. Plus de 150 membres de la Marine royale canadienne (MRC) ont participé au programme depuis 2010, travaillant au sein de marines étrangères dont la marine de l’Irlande, et à bord de navires de guerre, de vaisseaux de recherche et de garde-côtes. 

Le programme Regulus permet aux membres de la MRC d’acquérir de l’expérience opérationnelle du monde réel et de mieux comprendre les cultures étrangères. De son côté, la MRC envoie des équipes d’entraînement aux écoles navales d’autres pays et accepte leurs marins dans les cours techniques et opérationnels au Canada. Le but est de promouvoir de meilleures relations et l’interopérabilité globale entre les partenaires alliés.  Le NCSM Halifax visait ce même objectif pendant l’affectation en cours. L’équipage du navire a collaboré récemment avec les forces alliées en vue d’améliorer l’état de préparation générale en vue des missions lors de l’exercice JOINT WARRIOR et de l’exercice TRIDENT JUNCTURE, l’exercice le plus important de l’OTAN depuis plus de dix ans. On peut faire appel à ces habiletés communes partout et à tout moment, qu’il s’agisse de collaborer pour soigner un collègue blessé ou d’établir un partenariat pour assurer la sûreté et la sécurité dans le monde.