Le NCSM Saskatoon poursuit la lutte contre le trafic de stupéfiants

Galerie d'images

Nouvelles de la Marine / Le 9 mars 2017

Par Peter Mallet

Le NCSM Saskatoon a levé l’ancre, le 20 février 2017, pour entreprendre sa plus récente participation à l’opération CARIBBE, la contribution de plus de 10 ans à la campagne multinationale contre le trafic illicite par les organisations criminelles transnationales dans la mer des Caraïbes et l’Est de l’océan Pacifique.

Le navire de défense côtière de la classe Kingston et son équipage honorent l’engagement du Canada à l’opération MARTILLO, l’effort multinational des pays de l’hémisphère Ouest et des pays européens dirigé par les États-Unis visant les opérations d’interdiction de drogue et de lutte contre le trafic dans la région.

« En prévenant la circulation de drogues illicites et en interdisant l’accès illégal à la mer, nos marins réussissent à interrompre une importante source de financement pour le crime organisé », souligne le capitaine de corvette Todd Bacon, commandant du NCSM Saskatoon. « La réussite de nos missions pendant ces opérations passe par l’appui continu que nos marins reçoivent de leur famille, de leurs amis et de leurs collègues au pays. »

C’est la deuxième fois en 12 mois que le Saskatoon participe à l’opération CARIBBE. Le 19 mars 2016, le Saskatoon a prêté main-forte aux membres de la Garde côtière des États-Unis lors de la saisie de 10 balles de cocaïne pesant environ 360 kilos. Un bateau de pêche avait lancé la drogue par-dessus bord avant de s’enfuir. L’intervention faisait partie de la contribution de la Marine royale canadienne à la saisie et à la perturbation de 5 570 kg de cocaïne et de 1 520 kg de marijuana en 2016 et de 66 tonnes métriques de cocaïne et de quatre tonnes métriques de marijuana au cours des 10 dernières années.

Les navires de guerre canadiens sont déployés dans le cadre de l’opération CARIBBE et accompagnés d’aéronefs CP-140 Aurora de l’Aviation royale canadienne. Ils jouent un rôle de soutien en repérant et en suivant des bateaux d’intérêt. Cette opération annuelle appuie directement la mission des Forces armées canadiennes concernant la défense contre les défis en matière de sécurité et les menaces visant les partenaires internationaux de défense et de sécurité du Canada.

« Nos marins sont parmi les plus éduqués et les mieux formés au monde, ils sont un atout indéniable dans la lutte contre le terrorisme et la piraterie, dans la surveillance des pêches et dans les opérations de lutte contre le trafic de drogues », souligne le contre-amiral Art McDonald, commandant des Forces maritimes du Pacifique.

Article publié avec la permission du journal Lookout