Le NCSM St. John’s offre des secours humanitaires aux îles Turks et Caicos

Galerie d'images

Nouvelles de la Marine / Le 2 octobre 2017

Par le capitaine Matt Zalot

L’un des rôles des Forces armées canadiennes est d’aider les gens en cas de catastrophes. Que ces catastrophes soient d’origine humaine ou naturelle, soulager la souffrance est une fonction militaire importante pouvant entraîner la stabilité, sauver des vies et prévenir d’autres souffrances.

Il n’est donc pas surprenant que le gouvernement du Canada ait envoyé le NCSM St. John’s pour intervenir après les ravages causés par le passage de l’ouragan Irma dans les Caraïbes au début du mois de septembre 2017.

Le cyclone tropical, qui a touché une grande partie des îles Sous-le-Vent et des États‑Unis, était le plus puissant ouragan de l’Atlantique depuis l’ouragan Wilma en 2005. L’équipage du NCSM St. John’s a rapidement augmenté la cadence d’exécution de son ordre d’instruction pour satisfaire aux critères avant de se mettre le cap sur les îles Turks et Caicos.

Le navire est arrivé à South Caicos le 15 septembre, et l’équipage a rapidement entamé ses activités d’aide humanitaire et de secours aux sinistrés, se consacrant surtout à déblayer les débris, à fournir de l’eau potable aux habitants de l’île, à offrir aux diverses équipes de travail l’expertise technique requise pour rétablir le courant et d’apporter l’aide nécessaire en fonction des besoins.

Les dirigeants du NCSM St. John’s ont travaillé en étroite collaboration avec les représentants militaires du Royaume-Uni, le personnel d’intervention en cas de catastrophe et les autorités locales de South Caicos pour établir la manière optimale de coordonner les interventions.

Le NCSM St. John’s a été utilisé comme centre de commandement, pour communiquer avec le commandement supérieur, produire l’eau potable essentielle et héberger les équipes de travail œuvrant dans le climat chaud et humide des Caraïbes. Chaque jour, environ 80 marins ont fait la navette entre le navire et le rivage, dans une petite embarcation, afin d’exécuter les tâches d’aide humanitaire qui leur avaient été confiées.

La Marine royale canadienne n’a pas participé seule aux activités d’aide humanitaire à South Caicos. Des membres du 423e Escadron d’hélicoptères maritimes, de la 12e Escadre Shearwater, en Nouvelle-Écosse, ont joué un rôle essentiel en assurant l’approvisionnement adéquat de l’île grâce à l’hélicoptère CH-124 Sea King du navire.

Les membres de l’Aviation royale canadienne ont agi en éclaireurs et ont transporté des dirigeants partout dans la région, en plus d’assurer le transport à l’élingue de milliers de litres d’eau potable jusqu’au rivage pour offrir un secours d’urgence en attendant que le réseau de distribution d’eau soit réparé. Lorsque la situation relative à l’eau potable s’est améliorée, le Sea King a continué à jouer un rôle important en veillant à que l’équipement nécessaire se trouve au bon endroit afin de maximiser l’efficacité des équipes de travail.

Le NCSM St. John’s a ensuite quitté les îles Turks et Caicos pour participer aux activités de soutien humanitaire en Dominique.

Article reproduit avec la permission du journal Lookout