Le NCSM Vancouver souligne le 75e anniversaire de la Marine royale de la Nouvelle-Zélande et fournit des secours humanitaires après le séisme

Galerie d'images

Nouvelles de la Marine / Le 9 décembre 2016

Par Katelyn Moores

C’est cette année que la Marine royale de la Nouvelle-Zélande célèbre le 75e anniversaire de sa fondation. Pendant toute l’année, le pays a organisé de nombreuses activités pour marquer cet important jalon et souligner le service, le dévouement et les sacrifices des membres de la force navale.

Le clou des festivités devait être le défilé naval international dans le port d’Auckland, du 17 au 22 novembre 2016. Au total, 22 pays, dont le Canada, devaient assister au défilé pour célébrer en compagnie de leurs alliés néo-zélandais.

Un tel regroupement de pays en vue de célébrer l’anniversaire de la Marine royale de la Nouvelle-Zélande illustre l’importance, mais aussi la puissance de la coopération navale internationale. Ce rassemblement de forces navales nous rappelle que dans toute l’histoire, les forces maritimes alliées et partenaires ont œuvré pour assurer la paix et maintenir la sécurité des océans du monde.

À peine trois jours avant le début des festivités, l’île du sud de la Nouvelle-Zélande a été frappée par un séisme d’une magnitude de 7,8 sur l’échelle de Richter. Deux personnes ont perdu la vie et l’infrastructure de la région a subi d’importants dommages. Sans aucune hésitation, cinq pays qui se trouvaient déjà dans la région pour participer au défilé naval ont offert de l’aide au gouvernement néo-zélandais. L’Australie, le Canada, le Japon, les États-Unis et Singapour ont tous participé aux secours humanitaires pour aider les gens de la Nouvelle-Zélande les plus touchés par ce puissant séisme.

Le Navire canadien de Sa Majesté (NCSM) Vancouver s’est rendu dans la région éloignée de Kaikoura pour livrer des fournitures et aider à la collectivité à commencer les travaux de réparation et de reconstruction. 

Si le fait de souligner l’anniversaire de la Marine royale de la Nouvelle-Zélande en compagnie des alliés et des partenaires peut être perçu comme une façon de mettre en valeur l’importance de créer des alliances servant à maintenir la paix et la sécurité dans les océans du monde, les secours humanitaires offerts après le passage du séisme en Nouvelle-Zélande démontrent la puissance de ses partenariats à l’œuvre.

Dans notre vaste environnement maritime, la réussite tant en temps de paix que de conflit est étroitement liée au travail d’équipe et à la collaboration entre les forces navales partenaires. L’importance de ces relations est gravée à jamais dans des campagnes historiques notamment la bataille de l’Atlantique, mais ces partenariats continuent d’être d’une importance capitale.

Les menaces modernes à la sécurité, dont les réseaux criminels, les désastres naturels et le terrorisme, vont bien au-delà des frontières. Pour contrer ces menaces, il faut une intervention multilatérale, forte des ressources de multiple pays coordonnant leurs efforts vers un seul et même but : la sécurité maritime.

En favorisant la coopération avec les pays partenaires, la Marine royale canadienne (MRC) contribue à maintenir et à renforcer d’importantes relations, ainsi qu’à accroître l’interopérabilité. Que ce soit en travaillant de concert avec nos homologues espagnols lors des ravitaillements en mer ou en effectuant la neutralisation de mines en compagnie des forces de l’Australie et de la Nouvelle-Zélande pendant l’opération RENDER SAFE dans les îles Solomon, la MRC travaille sans relâche avec ses partenaires afin de maintenir l’excellence opérationnelle et d’accroître la sécurité des océans du monde. 

Grâce au programme REGULUS, les échanges avec des forces alliées ont permis aux marins de la Nouvelle-Zélande de s’entraîner à bord de nos nouvelles frégates modernisées et aux marins canadiens de briser la glace en Arctique à bord d’un navire de guerre français. Les navires canadiens ont servi au sein des groupes de la Force navale permanente de réaction de l’OTAN, dans le cadre de l’opération REASSURANCE dans la mer Méditerranée et la mer Noire et ont participé à une campagne multinationale de lutte contre les organisations criminelles transnationales dans l’Est de l’océan Pacifique et la mer des Caraïbes, dans le cadre de l’opération CARIBBE.

Par ailleurs, la MRC a participé à bon nombre d’exercices multinationaux cette année, dont RIMPAC, KAKADU, DYNAMIC MONGOOSE et SEA SHIELD, et nos plongeurs-démineurs ont donné l’instruction de plongeurs de bord à des marins en Jamaïque. 

Les partenariats offrent à tous les pays une sécurité nettement plus vaste que ce qu’il est possible d’atteindre de façon individuelle. Tout comme ces partenariats étaient d’une importance primordiale pour atteindre la sécurité maritime par le passé, ils continuent de faire valoir leur importance au maintien de la sécurité aujourd’hui.