Le NCSM Winnipeg accueille un marin allemand au sein de l’équipe

Nouvelles de la Marine / Le 31 décembre 2021

Par le lieutenant de vaisseau Christopher Sulyma

Pendant son déploiement en Asie du Sud-Est, dans le cadre des opérations Projection et Neon, le navire canadien de Sa Majesté (NCSM) Winnipeg a appris de première main l’importance des partenariats multinationaux.

Le Kapitänleutnant (KptLt) Tim Hupka de la marine allemande s’est joint au NCSM Winnipeg à Manille, aux Philippines, à mi-chemin du déploiement. Le KptLt Hupka est le premier officier allemand à participer à l’opération Regulus, dans le cadre du programme d’échange de personnel de la Marine royale canadienne (MRC).

Établi en 2010, l’opération Regulus a été créée pour permettre aux marins d’acquérir une précieuse expérience en mer et de continuer à obtenir des qualifications professionnelles pendant une période où le projet de modernisation des navires de la classe Halifax limitait les occasions de naviguer. Depuis, le personnel de la MRC a occupé des postes au sein de nombreuses marines alliées et partenaires, dont celles des États-Unis, de la France, du Royaume-Uni, de l’Australie, de la Nouvelle-Zélande, de l’Irelande et du Chili, pour n’en nommer que quelques-unes. La MRC ne manque plus d’occasion de naviguer, mais l’opération Regulus a été maintenue comme moyen indispensable de collaborer avec des partenaires internationaux et des alliés. De nombreuses marines ont cherché à obtenir un stage et un entraînement en réciprocité avec la MRC afin de perfectionner davantage leurs propres compétences, d’acquérir de l’expérience en mer auprès d’une marine aux vues similaires et de renforcer les liens de coopération internationale qui sont essentiels aux opérations.

J’ai été désigné comme l’hôte du KptLt Hupka et, en tant que vétéran du programme Regulus (au Chili, d’avril à septembre 2014), j’ai pu lui donner un aperçu unique de la vie à bord d’un navire de guerre canadien.

Au début de l’habituel échange de questions, nous avons appris que, dans la plupart des domaines, nos marines ont des traditions, une attitude et un entraînement semblables.

Le KptLt Hupka est demeuré à bord du NCSM Winnipeg jusqu’à la fin du déploiement, et est retourné à Esquimalt, en Colombie-Britannique, avec le navire avant de rentrer à Wilhelmshaven pour les Fêtes. C’était sa première visite au Canada, et il a exprimé son enthousiasme à l’idée de pouvoir explorer Victoria avant son vol de départ.

Pendant son séjour à bord du navire, il a participé à des exercices multinationaux, ainsi qu’à l’ensemble du spectre des opérations dans le cadre de l’opération Neon, des expériences qu’il pourra transmettre à ses collègues de la marine allemande. En dehors des opérations, il s’est joint au tournoi de hockey-balle du navire en cours et a participé à un certain nombre d’activités de renforcement du moral organisées à bord.

Les leçons que le KptLt Hupka a tirées de son travail à bord du NCSM Winnipeg porteront leurs fruits pour la marine allemande, qui commence ses opérations dans la région Indo-Pacifique. Il a acquis une expérience directe de la façon dont les opérations sont menées dans la région, des habitudes de vie et des nombreuses capacités des marines de la région.

De même, l’équipage du NCSM Winnipeg a pu constater comment la marine allemande opère, ce qui a permis de briser et de confirmer les stéréotypes culturels des deux côtés. Le KptLt Hupka a été catégorique, par exemple, sur le fait que les Allemands ne vénèrent pas David Hasselhoff autant que la culture populaire voudrait nous le faire croire. En revanche, l’amour des Canadiens pour le hockey a été extrêmement renforcé, tout comme les rivalités qui en découlent.

Lors de ce déploiement, le NCSM Winnipeg s’est joint à un groupe aéronaval d’attaque multinational, a participé à des exercices multinationaux au large du Japon, a navigué en compagnie de sept nations alliées et a participé à l’application des résolutions du Conseil de sécurité des Nations Unies.