Les efforts d’une équipe de logistique interarmées contribuent à la réussite du NCSM Charlottetown

Galerie d'images

Nouvelles de la Marine / Le 15 décembre 2016

Par le lieutenant de vaisseau Elizabeth Eldridge

La logistique peut vraiment être considérée comme étant un art et une science. Peu importent la portée et l’importance de cette tâche, il s’agit d’un soutien d’une valeur inestimable durant l’opération REASSURANCE, qui consiste à appuyer les mesures d’assurance et de dissuasion de l’OTAN dans la mer Méditerranée. En effet, grâce à ce soutien, le NCSM Charlottetown et son équipage restent prêts à se rendre en mer pour continuer à appuyer cette mission.

Il n’existe pas de meilleur exemple d’une mise en œuvre harmonieuse de l’aspect logistique que durant la période récente de repos et de maintenance (PREM) du Charlottetown en Europe.

Tout au long de la planification, de la mise en œuvre et de la fin de la PREM, la logistique se trouvait au premier plan de toutes les activités. Le soutien fourni comprenait les activités suivantes : la réception; le transport; la préparation; le retour des marchandises; la coordination des services portuaires; l’harmonisation des activités avec les groupes de la nation hôte; la prestation de services administratifs et financiers à l’équipage, et la coordination des activités liées au moral et au bien‑être. Aussi, il fallait veiller à ce que les membres de l’équipage reçoivent trois repas par jour.

Le point saillant de la PREM a été l’appui fourni par un CC177 Globemaster III, qui a livré des munitions, des armes et de la marchandise, représentant un poids total de 59 158 livres. L’avion est d’abord arrivé à Marseilles, en France, et la marchandise a ensuite été transportée à Toulon (France), où le Charlottetown se trouvait à quai.

Les clés de la réussite de la logistique sont la communication, la planification et la souplesse. La coordination d’une activité de cette portée requiert la participation de multiples équipes travaillant étroitement ensemble. Ces équipes comprennent : le site logistique avancé du Charlottetown, les consignataires locaux, les autorités portuaires et les officiers de liaison, les autorités douanières, le quartier général à terre du Commandement des opérations interarmées du Canada, les Forces maritimes de l’Atlantique et la logistique de la BFC Halifax, le Dépôt de munitions des Forces canadiennes Angus, l’Aviation royale canadienne et le 2e Escadron des mouvements aériens à Trenton, et, enfin, l’équipe de logistique à bord du Charlottetown.

Cette activité démontre bien la réussite des opérations interarmées. Les NCSM sont autosuffisants en raison de la nature de l’environnement opérationnel; toutefois, apporter du soutien à une PREM est une tâche monumentale qui requiert la participation d’une plus importante partie de l’équipe des Forces armées canadiennes.

À l’heure actuelle, le NCSM Charlottetown se compose d’un équipage d’environ 250 membres de tous les grades déployé dans le cadre de l’opération REASSURANCE, ainsi que d’un hélicoptère CH124 Sea King et d’un détachement aérien.