Liam Elder, marin extraordinaire

Galerie d'images

Nouvelles de la Marine / Le 20 mars 2015

Par l’Ens 1 Ellie Aminaie

Dès que Liam Elder a mis les pieds à bord du NCSM Calgary le 6 mars 2015, il  a produit une grande impression sur l’équipage. Le garçon âgé de dix ans était vêtu de la tenue de combat de la Marine du grade de matelot de 3e classe; cependant, ses connaissances navales étaient si remarquables qu’on l’a immédiatement promu au grade de matelot de 1re classe et qu’on lui a remis son sifflet de manœuvre.

En compagnie de ses parents et de son frère de neuf ans, Benjamin, Liam a eu l’occasion de visiter des sections du navire, d’assister à une démonstration d’un canon de 57 mm et de voir la présentation d’une équipe d’arraisonnement de navires. Il a également été nommé membre honoraire de l’équipe de plongée du navire. Étant donné les excellentes compétences de marin du jeune, l’équipage l’a rapidement promu successivement jusqu’au grade de commandant et il a été nommé capitaine de vaisseau honoraire du NCSM Calgary.

Liam est un enfant incroyable qui n’a pas eu la vie facile. En mars 2011, alors qu’il n’avait que six ans, il a été frappé par une forme rare de leucémie. Il a subi une rude série de traitements de chimiothérapie tous les trois à quatre semaines, entrecoupée de nombreux séjours à l’hôpital pour traiter des infections bactériennes, virales et fongiques, des pneumonies et des anaphylaxies attribuables à la faiblesse de son système immunitaire. Après avoir terminé ses traitements à la fin du mois d’octobre 2013, Liam n’a pas eu à prendre de médicaments pendant neuf mois.

Liam a fait une rechute en juillet 2014. Atteint du même type de cancer, il a immédiatement commencé à subir des traitements de chimiothérapie. Il devait se rendre à l’Hôpital pour enfants malades (Sick Kids Hospital) de Toronto, en vue de subir une greffe de moelle osseuse, une fois le cancer en rémission. Cependant, on a découvert une rare infection fongique potentiellement mortelle dans son nez et son palais, ce qui a mené à l’ablation des deux tiers de son palais, de même que son septum nasal. D’autres chirurgies ont entraîné l’ablation d’un de ses conduits lacrymaux et de la cavité nasale entre ses yeux.  

En décembre 2014, l’infection s’était propagée dans la colonne vertébrale de Liam et a forcé une autre chirurgie dans le cadre de laquelle des parties de sa colonne vertébrale ont été fusionnées et cimentées. Tout au long de cette rude épreuve, Liam a maintenu un bon moral et a continué de suivre ses traitements contre le cancer en vue d’une greffe de moelle osseuse au printemps.

Malheureusement, il y a deux semaines, on a découvert que l’infection s’était propagée dans le cerveau de Liam. Les médecins du Centre hospitalier pour enfants de l’est de l’Ontario, de l’Hôpital pour enfants malades de Toronto et d’autres centres hospitaliers de renommée mondiale tentent de trouver des options pour lui sauver la vie, mais sans traitement, Liam n’a plus qu’un mois à vivre.

Liam avait toujours rêvé de voir l’océan, de monter à bord d’un navire de la Marine royale canadienne (MRC) et de voir le chantier naval, puisque sa mère, Christine Harkin, avait déjà servi dans la MRC. Pendant sa brève visite à Victoria, en C.‑B., Liam a pu réaliser son rêve. Pendant sa visite du NCSM CALGARY, Christine a eu l’occasion de se rappeler le temps qu’elle a passé à bord d’une frégate et de faire découvrir à Liam la vie d’un marin. Le jeune marin a particulièrement aimé la promenade en embarcation pneumatique à coque rigide dans le port d’Esquimalt, et il tenait vraiment à attraper un poisson pour le souper.

De nombreux membres de la BFC Esquimalt, notamment des membres de la police militaire et des pompiers, ont eu le privilège de rencontrer ce jeune homme extraordinaire, qui a sans l’ombre d’un doute produit une impression durable sur tout un chacun. Sa force et sa persévérance constituent une source d’inspiration pour nous tous.