Livraison du premier navire de patrouille extracôtier et de l’Arctique

Nouvelles de la Marine / Le 31 juillet 2020

Le premier navire de patrouille extracôtier et de l’Arctique (NPEA), le Harry DeWolf, a été livré au gouvernement du Canada, le 31 juillet 2020, à Halifax.

C’est le premier navire de guerre livré dans le cadre de la Stratégie nationale de construction navale (SNCN), et il marque le début d’une longue et passionnante voie pour la Marine; de nombreux autres navires suivront et feront partie de notre future flotte.

Comme l’indique la Politique de défense du Canada, Protection, Sécurité, Engagement, le gouvernement du Canada investit dans six nouveaux NPEA afin de soutenir les besoins actuels et futurs de la Marine royale canadienne (MRC).

« La livraison du premier NPEA aujourd’hui est très excitante non seulement pour les membres en service de la Marine royale canadienne, mais c’est également une source d’inspiration pour nos futurs camarades de bord qui recherchent une technologie de pointe afin de vivre de nouvelles expériences et d’élargir leurs horizons professionnels », a déclaré le vice-amiral Art McDonald, commandant de la MRC.

« Ce que cette nouvelle flotte de NPEA apporte est impressionnant. Le NEPA est conçu avec une coque épaisse et robuste qui lui permettra d’opérer dans des glaces de mer de première année jusqu’à 120 cm. Avec son espace considérable lui permettant de transporter efficacement des marchandises, il peut accueillir un hélicoptère Cyclone ainsi que de petits véhicules, des bateaux déployables et des conteneurs de fret. »

Le NPEA répondra aux besoins de notre marine moderne et offre des installations qui permettront d’améliorer la qualité de vie de nos camarades de bord. Ces installations modernes comprennent des toilettes pour hommes et femmes, des logements individuels pour l’équipage, et l’utilisation flexible d’espaces communs, tels que la salle de réunion, le carré des officiers et la salle de l’équipe d’arraisonnement, qui peuvent servir d’espaces silencieux pour la prière ou la méditation nécessaires dans le cadre des diverses pratiques religieuses. Cela souligne notre engagement à améliorer l’inclusion et le bien-être de nos camarades de bord.

Cette classe de navires a été désignée en l’honneur du vice-amiral Harry DeWolf, un héros de la Marine canadienne. La livraison de cette nouvelle classe de navires représente un jalon historique pour la MRC, puisqu’il s’agit du premier navire de la plus grande période de recapitalisation de la flotte de l’histoire du Canada en temps de paix.

Le navire canadien de Sa Majesté (NCSM) Harry DeWolf nécessitera des travaux importants et des essais et tests supplémentaires en vue d’achever sa construction et de le rendre opérationnel. Une fois terminé, le navire sera inauguré dans le cadre d’une cérémonie officielle de mise en service à l’été 2021, marquant ainsi son entrée en service naval actif.

Trois autres navires sont actuellement en production. La livraison du deuxième navire est prévue en 2021, et la construction du cinquième navire devrait commencer en 2021.

Les futurs membres d’équipage du NCSM Harry DeWolf sont en train de mener des activités de préparation opérationnelle et d’entraînement pour se familiariser avec le navire et son fonctionnement. Dans le cadre de cet entraînement, la MRC prévoit un déploiement près de Terre-Neuve-et-Labrador cet automne afin de préparer l’équipage à un déploiement dans l’Arctique l’année prochaine.

« Cette nouvelle classe de navires est construite dans un but réel et clair, et fournira à la MRC un navire moderne, efficace et de haute qualité afin de patrouiller sur les trois côtes du Canada, a déclaré le Vam McDonald. Nous sommes impatients d’accueillir le premier nouveau NPEA qui sera en service à la MRC à l’été 2021. »

Le NPEA mènera principalement des missions de présence et de surveillance le long des approches maritimes du Canada, afin de déterminer qui opère dans nos eaux et d’être prêts à réagir à une grande variété d’incidents. Il soutiendra également d’autres ministères et organismes gouvernementaux, tels que la Garde côtière canadienne, qui ont pour mission d’assurer la sécurité de la navigation dans les eaux arctiques.

Ces navires contemporains et multifonctionnels seront au cœur d’une présence accrue du Canada dans l’Arctique et compléteront efficacement et stratégiquement les capacités de nos navires de guerre actuels et futurs par des opérations de reconnaissance et de surveillance essentielles.

Ils pourront participer à une grande variété d’opérations internationales telles que la lutte contre la contrebande et la piraterie, ainsi que la sécurité et la stabilité internationales. Ces navires pourront également contribuer à l’aide humanitaire, aux interventions d’urgence et aux secours en cas de catastrophe, tant sur le plan national qu’international, et entreprendre un large éventail de missions dans le monde entier.

La MRC se développe sur le plan des capacités, ce qui signifie que nous allons encore améliorer notre capacité à servir les Canadiens et les Canadiennes au pays et à l’étranger en étant prêts à aider en cas de catastrophes naturelles et de recherche et sauvetage, prêts à diriger la collaboration maritime internationale, et prêts à combattre et à protéger nos eaux arctiques et au-delà.

Pour la première fois en 110 ans d’histoire, la MRC a donné à une classe de navires le nom de personnalités éminentes de la Marine canadienne, honorant fièrement leur leadership, leurs réalisations et leur héroïsme tout en servant les intérêts canadiens en mer.