Mat 2 Sebastien Barsetti

Nouvelles de l’Atlantique / Le 4 décembre 2017

Héros locaux

Pleins feux sur un membre d’équipage

Le 8 août 2017, le Navire canadien de Sa Majesté (NCSM) Charlottetown et ses 240 membres d’équipage ont quitté Halifax, pour prendre part à l’opération REASSURANCE au sein du 1er Groupe maritime permanent OTAN (SNMG1). Le SNMG1 est une force navale regroupant des navires de divers pays alliés qui collaborent pour démontrer l’engagement soutenu de l’OTAN et du Canada à l’égard de la sécurité et de la coopération internationales.

Un membre de l’équipage, le Mat 2 Sebastien Barsetti, vient de Mirabel, au Québec. Il est communicateur naval et membre du Service des opérations du NCSM Charlottetown.

Dans un entretien mené à bord du NCSM Charlottetown tandis que le navire effectuait une patrouille dans la mer méditerranéenne, voici ce qu’il a dit au sujet de son affectation et de ses expériences au sein de la Marine royale canadienne (MRC) :

Avez-vous déjà participé à une opération de déploiement?

J’ai déjà navigué sur la côte Ouest vers San Diego et Hawaii : deux expériences formidables. C’est toutefois la première fois que je participe de si près à une opération. Je m’estime heureux de prendre part à cette opération et j’en savoure chaque moment.

Que faites-vous à bord?

Ma fonction première à bord du navire est celle de communicateur naval. Toutefois, je suis également chargé d’effectuer des tâches secondaires. Je suis le représentant de la sécurité et de l’environnement du Service des opérations, en plus d’être un membre actif de l’équipe d’arraisonnement des navires, ce qui est sans nul doute ce que j’aime le plus dans mon travail.

Quelles étaient vos attentes à l’égard de l’opération de déploiement?

Honnêtement, je n’avais pas vraiment d’attentes, sauf peut-être à ce que le temps ne passe pas très vite, puisque j’ai dû laisser dernière moi ma merveilleuse fiancée et les enfants pendant six mois. Toutefois, compte tenu du soutien qu’elle me donne de la maison, du fait que de si nombreuses personnes se trouvent dans la même situation que moi ainsi que des escales incroyables que nous effectuons, cette opération de déploiement se déroule plutôt bien : c’est plus rapide et beaucoup plus facile que j'avais imaginé. Puisqu’il s’agit de ma première opération de déploiement, je me rends compte de l’importance du soutien des amis à bord du navire et, plus encore, de l’appui de la famille au pays.

Qu’est-ce que vous aimez le plus dans votre travail?

Il y a deux choses, honnêtement. La première est l’occasion de visiter de nombreux pays où je ne serais jamais allé de moi-même avant, par exemple la Croatie et même la Pologne, et de les visiter en compagnie d’amis avec lesquels j’ai développé une solide camaraderie pendant mon séjour à bord. La deuxième est d’être membre de l’équipe d’arraisonnement des navires. Comme « A6 », mon poste au sein de la première vague de l’équipe, je suis le premier à monter à bord. Même si je n’ai jamais procédé à un arraisonnement opérationnel, je sais que cela me donne, même seulement lorsque nous nous y entraînons, un sentiment d’excitation que rien d’autre, selon moi, ne peut me procurer.

Décrivez-moi ce qui est le plus excitant au sujet de l’équipe d’arraisonnement des navires.

Ce qui est le plus excitant au sujet de l’entraînement de l’équipe d’arraisonnement des navires est de descendre dans l’embarcation gonflable à coque rigide, puis de s’éloigner de notre propre navire pour se diriger vers celui qui sera arraisonné. Chaque fois, à ce moment précis, toutes mes préoccupations ou mes pensées disparaissent et tout ce à quoi je peux penser est à quel point je suis content d’être ici et de faire ce travail. Bien entendu, il faut ensuite immédiatement se concentrer de nouveau sur la mission!

Que faites-vous pour vous amuser à bord et à l’extérieur du navire?

À bord du navire, lorsque je ne suis pas de quart, j’aime passer un peu de temps à faire des mots cachés, puis à regarder des photos de ma famille, à prier et à aller au lit. La routine m’aide à me recentrer sur moi-même. J’aime aussi m’asseoir dans le mess et regarder un film juste avant d’aller me coucher. Cela m’aide à penser à autre chose qu’à nos longues journées de travail à bord.

Quand je ne suis pas à bord du navire, j’aime marcher dans les incroyables ports où nous faisons escale, découvrir ces endroits et profiter d’un bon repas avec mes amis. J’aime aussi faire des appels vidéo à ma fiancée, lui parler et la remercier de son important appui. Cela m’aide à me recentrer sur moi-même et sur elle ainsi qu’à porter de nouveau mon attention sur les prochains jours en mer.

Qu’est-ce que vous aimez le plus au sujet de votre navire?

C’est sans aucun doute l’équipage. Il est si facile de parler aux gens et de sentir qu’ils vous écoutent vraiment. Étant donné que nous sommes tous dans le même bateau, littéralement, les gens sont tellement prêts à s’aider les uns les autres, et c’est magnifique à voir. Jusqu’à maintenant, c’est certainement le meilleur équipage avec lequel j’ai travaillé et la meilleure équipe de travail que j’ai eu dans le cadre de tous les postes que j’ai occupés.

Pour de plus amples renseignements au sujet de l’Op REASSURANCE :

http://www.forces.gc.ca/fr/operations-etranger/otan-ee.page

Pour voir des photos de l’opération du NCSM Charlottetown dans le cadre de l’Op REASSURANCE :

http://www.forcesimages.ca/default.aspx?aid=6176