Mise à niveau des systèmes d’armes des navires de guerre de la MRC

Nouvelles de la Marine / Le 6 février 2018

Par Peter Mallett

Le 26 janvier 2018, le ministre de la Défense nationale, Harjit Sajjan, a annoncé un important contrat de dépenses en matière de défense à l’École navale (Pacifique) d’Esquimalt, en C.-B., devant un simulateur système de défense rapprochée (CIWS).

Le contrat de 704 millions de dollars pour la défense est attribué à Raytheon Canada Limited et se concentrera sur l’amélioration des systèmes radar du CIWS. Les systèmes de canons à tir rapide guidés par radar sont conçus pour prévenir les menaces provenant de missiles, de petits navires et d’aéronefs.

« Les investissements stratégiques que nous faisons dans la Marine royale canadienne contribueront à protéger nos marins pendant qu’ils mènent l’éventail complet des opérations dans un contexte de sécurité moderne », a déclaré le ministre Sajjan.

Le CIWS est déjà utilisé par les frégates de la classe Halifax de la Marine royale canadienne et sera également installé sur les nouveaux navires de soutien interarmées après leur construction.

Le commodore Jeff Zwick, commandant de la Flotte canadienne du Pacifique, affirme que les marins sur les frégates de la Marine surnomment affectueusement le CIWS « R2D2 » et que ce dernier s’est déjà avéré fiable comme dernière ligne de défense contre les menaces extérieures pour les navires de guerre.

« Lorsque nous songeons aux outils essentiels dont nos marins ont besoin pour qu’un navire de guerre canadien soit efficace, le CIWS est extrêmement important, a souligné le Cmdre Zwick. Les améliorations apportées au CIWS font en sorte que la Marine est prête à affronter l’incertitude à laquelle nos marins pourraient être confrontés dans l’avenir. »

Article publié avec l’autorisation du journal Lookout.