Neptune Trident : une expérience enrichissante pour les marins de la MRC

Nouvelles de la Marine / Le 7 avril 2017

Par le capitaine de corvette Kelly Williamson

FREETOWN, SIERRA LEONE – Le Navire canadien de Sa Majesté (NCSM) Summerside a quitté Freetown, en Sierra Leone, le 26 mars 2017, après une semaine fort occupée passée à participer à des activités de relations externes, à bâtir des relations et à s’entraîner.

Le Summerside et son navire jumeau, le NCSM Moncton, ont organisé toute une série d’activités pendant qu’ils étaient à quai dans la région, dans le cadre de Neptune Trident 17-01, l’opération globale de la Marine royale canadienne en Afrique de l’Ouest.

Pour les membres de l’équipage du Moncton, le clou de l’escale à Freeport était une réception tenue par le capitaine de corvette Nicole Robichaud, commandant du navire, en collaboration avec la haute-commissaire du Canada au Ghana et en Sierra Leone et ONU Femmes, qui lutte mondialement pour la cause de l’égalité des femmes.

Lors de l’activité du 20 mars, une vingtaine de jeunes femmes élèves d’écoles secondaires de la Sierra Leone ont pu visiter le Moncton et le Summerside et discuter des rôles non traditionnels pour les femmes avec des membres des équipages des deux navires, en plus de s’entretenir avec trois femmes occupant des postes de direction : le brigadier Kestoria Kabia des Forces armées de la République de la Sierra Leone; l’inspectrice générale adjointe des Forces policières de la Sierra Leone, Elizabeth Turay; et Sunkarie Kabba-Kamara, mairesse de Makeni.

L’activité a remporté un franc succès, selon le Capc Robichaud. « C’était une expérience formidable. Les marins du Moncton et du Summerside ont beaucoup aimé parler de leurs expériences avec ces jeunes femmes. »

Elle ajoute : « Nous avons été profondément inspirés par leur courage et le leadership qui les habitent à un si jeune âge. L’expérience d’aujourd’hui était exceptionnelle et aidera ces jeunes femmes à être des moteurs du changement dans leurs collectivités respectives. »

Un autre grand moment pour les équipages des deux navires a été une visite à l’école municipale Aberdeen. En partenariat avec CODE Canada et un de ses partenaires locaux, PEN Sierra Leone, les marins ont lu avec les jeunes élèves des livres pour enfants produits à l’échelle locale qui venaient d’être offerts. Certains marins ont même participé à la construction d’étagères pour ranger les livres dans la bibliothèque de l’école.

Le matelot de 2e classe Josephine Simpson, maître d’équipage à bord du NCSM Moncton, a participé aux deux activités et elle est absolument comblée par son expérience.

« L’expérience m’a vraiment ouvert les yeux aux différences qui existent dans le monde, affirme-t-elle. Les jeunes personnes que nous avons rencontrées étaient si merveilleuses, si chaleureuses et si gentilles. C’est le type de chose que j’ai toujours voulu faire. »

Le Mat 2 Simpson veut que les Canadiens au pays sachent qu’ils « devraient reconnaître la chance qu’ils ont… nous devons nous ouvrir sur le monde un peu et nous rendre compte à quel point nous vivons dans un pays formidable. Si l’occasion s’offre à vous d’aller dans le monde pour venir en aide à d’autres pays, n’hésitez pas, faites-le. »

Le Moncton a levé l’ancre et a repris la mer le 21 mars, pour se rendre à Monrovia, capitale du Libéria, tandis que le Summerside restait à Freetown pour approfondir les relations avec la collectivité.

En plus des activités de l’organisation ONU Femmes et CODE Canada, le Summerside a donné un coup de pouce au Fatima Interim Care Centre lors d’une visite dans cet orphelinat du district Cline Town de Freetown, en plus de rendre visite aux élèves des écoles primaires St. Edward et St. Joseph. 

Grâce aux efforts de l’honorable Tony Ince, ministre des Affaires afro-néo-écossaises et de partenaires communautaires, groupes paroissiaux et écoles de la municipalité régionale d’Halifax, l’équipage du Summerside a pu distribuer des vêtements, des livres, des ballons de soccer, des cordes à sauter et des fournitures de bricolage et d’art à divers endroits qu’il visitait.

La visite du port de Freetown avait également une importance culturelle et historique considérable, attribuable en partie aux liens qui unissent la Nouvelle-Écosse et Freetown, qui a été colonisée par des esclaves affranchis, venus de la Nouvelle-Écosse, en mars 1792. Pendant la visite, les membres de l’équipage du Summerside ont obtenu plus de détails sur les liens profonds entre la Nouvelle-Écosse et Freetown qui datent d’avant la Confédération du Canada.

Le NCSM Summerside et un détachement du Groupe d’opérations tactiques maritimes (GOTM) de la Marine royale canadienne ont également participé à un entraînement à l’appui d’Obangame Express 17, un exercice d’entraînement multinational mené par les États-Unis visant à accroître la coopération, la coordination et la collaboration entre les nations ayant un intérêt dans la sécurité maritime du golfe de Guinée.

Les membres du GOTM ont agi comme mentors pour parler de leurs expériences et guider les membres des Forces armées de la République de la Sierra Leone, du comité maritime conjoint et des équipes d’inspection des pêches et des équipes d’arraisonnement dans le cadre d’une série d’opérations visant à approfondir leurs compétences.

Les membres du GOTM ont participé à une vaste gamme de mises en situation, allant de visites de bateaux se pliant aux instructions vers des situations d’arraisonnement plus difficiles, tout en offrant à leurs homologues des forces sierra-léonaises des conseils pouvant être adaptés aux réalités opérationnelles de l’Afrique de l’Ouest.

Les Canadiens ont eux aussi profité de l’entraînement, qui leur a permis de mieux comprendre les difficultés en matière de sécurité maritime dans la région, d’approfondir leurs relations avec les partenaires régionaux et de favoriser la compréhension entre les partenaires en mer.

L’exercice Obangame Express 17, qui en est à sa huitième année est un exercice d’une durée de 12 jours mené par les Forces navales des États-Unis en Afrique qui se termine le 30 mars. Neptune Trident se poursuit jusqu’au début du mois de mai.