Signal de hissage des pavillons du vice-amiral Art McDonald

Nouvelles de la Marine / Le 16 septembre 2019

Alors que j’accepte le commandement qui était assumé par mon camarade de bord de longue date, le vice-amiral Ron Lloyd, c’est avec humilité et honneur que je suis les traces des amiraux qui m’ont précédé maintenant que j’ai été choisi comme votre 36e commandant.

Après tout, vous, les marins d’aujourd’hui, êtes un groupe impressionnant à diriger – inspirés tout autant par la richesse de votre histoire que par l’avenir prometteur qu’assure la modernisation la plus importante de la flotte en temps de paix de notre histoire.

Vous êtes à la fois guerriers et diplomates alors que vous inspirez par la richesse et l’ampleur de vos succès aux côtés de partenaires et alliés au pays et dans le monde entier dans le cadre de votre combat régulier contre des crises, naturelles ou provoquées par les humains. Alors que vous vous assurez de demeurer prêts à aider, prêts à diriger et prêts à combattre.

Le PM 1 David Steeve, le nouveau excellent premier maître du Commandement avec qui je suis fier de partager une fois de plus un quart, et moi sommes heureux d’avoir cette occasion de continuer à vous appuyer et à vous donner les moyens d’agir. À l’aube de la livraison d’un navire chaque année pendant les deux prochaines décennies, notre avenir s’annonce prometteur.

Cet avenir a été soigneusement conçu ces dernières années avec la précision d’un maître charpentier par nos chers camarades de bord maintenant retraités, le Vam Ron Lloyd et le PM 1 Michael Vigneault, qui ont créé l’énorme élan dont nous allons profiter durant plusieurs années.

Le premier maître du Commandement et moi nous joignons à vous tous pour célébrer les illustres carrières de ces gentilshommes honorables dont nous saluons tous le service et le leadership exceptionnel au moment de leur départ à la retraite.

Alors que la prochaine étape de notre aventure commence, vous pouvez être assurés que les dirigeants de la Marine demeureront déterminés à s’occuper de vous et à vous donner les moyens d’agir, vous les Canadiens extraordinaires qui sont des marins de la MRC, nos camarades de bord et les familles qui vous appuient, tout en veillant ensemble à ce que les grands succès qui ont fait la renommée de la MRC puissent continuer à être réalisés grâce aux personnes.

Notre personnel d’abord et la mission toujours demeure la directive principale.

Il n’est donc pas surprenant que nous devions continuer d’être particulièrement fiers que la MRC et les FAC demeurent à l’avant-garde des enjeux sociaux et organisationnels qui comptent pour les Canadiens, peu importe qu’il s’agisse d’écouter les Premières Nations et les Inuits et de collaborer avec eux, de promouvoir l’inclusion et la diversité, et de s’attaquer directement aux problèmes de conduite. Nous devons tous contribuer pour que cela continue.

Notre statut comme l’un des meilleurs employeurs canadiens reconnus par la revue Forbes en dépend. Nos camarades de bord en dépendent. Les personnes que nous servons en dépendent.

Et alors que nous nous tournons vers l’avenir, chers camarades de bord, le « comment » sous-jacent à ce que nous faisons continuera d’avoir énormément d’importance.

Pendant que vous y réfléchissez, je vous demande simplement de rester concentrés sur ce qui est au cœur de notre nom : les navires. Oui, nos navires de guerre, bien entendu - notre priorité - mais aussi les autres principes qui sont la clé de notre succès : en plus des navires de guerre, il y a les relations, la responsabilité, l’encadrement, le bon état de préparation et les camarades de bord. Ces mots d’ordre doivent être les points de mire de nos activités et les clés qui nous permettront de relever les défis qui se présenteront inévitablement.

Entre-temps, alors que nous continuons de réaliser avec succès une transformation sur dix ans touchant tous les aspects de nos activités et la mise en œuvre de la démarche définie dans notre plan stratégique 2017-2022 de la MRC dans l’immédiat, je tiens à vous faire savoir que je ne crois pas qu’il y aura de changements de cap importants.

En fait, dans le cadre de la prise en charge du quart, le mot d’ordre est STEADI.

Cela définit non seulement une intention, une approche, une ligne de conduite, mais dans le cas présent, aujourd’hui, je pense qu’il s’agit également d’un acronyme qui définit ce à quoi nous allons accorder la priorité dans la démarche, alors que nous restons concentrés sur les changements impressionnants et maintenons les programmes :

S - Ships (en français : navires), parce que la modernisation de la flotte demeure un impératif habilitant crucial;

T - Training system overhaul (en français : révision du système d’instruction), pour nous permettre de rendre opérationnels les navires que nous recevons dès leur livraison et inspirer les nouveaux marins qui se joignent à nous en cette période passionnante de notre histoire;

E - Empowerment (en français : autonomisation), parce que le leadership à tous les niveaux - et en particulier aux niveaux les plus bas possibles - est la clé des victoires les plus difficiles à remporter;

A - Accountability (en français : responsabilisation), le turbocompresseur de l’autonomisation;

D - Diversity and inclusion (en français : diversité et inclusion), parce qu’en tant qu’institution nationale de confiance, nous sommes plus en mesure de refléter les valeurs fondamentales, les croyances et les cultures de tous les Canadiens comme un impératif moral et opérationnel au pays et à l’étranger;

I - Innovation (un I parce que c’est la mesure dans laquelle nous pouvons être innovateurs), parce que la MRC d’aujourd’hui est une Marine caractérisée autant par le progrès qu’elle l’était autrefois par la tradition, un facteur habilitant critique et un avantage sur lesquels nous dépendons de plus en plus maintenant.

Chers camarades de bord, le premier maître du Commandement et moi sommes impatients d’être le « vent dans vos voiles » et de vous appuyer, vous et vos familles, alors que nous nous efforçons de célébrer vos accomplissements, de vous soutenir et de vous donner les moyens d’agir.

Transmis par le Vam Art McDonald, CMRC36