Tout un honneur : le NCSM Chicoutimi est le premier participant aux activités annuelles japonaises de préparation opérationnelle à ne pas être des États-Unis ou du Japon

Nouvelles de la Marine / Le 11 décembre 2017

Le 5 décembre 2017 – Ottawa – Défense nationale / Forces armées canadiennes

La Marine royale canadienne (MRC) a mené des opérations tout au long de 2017 de concert avec la Force maritime d’autodéfense du Japon (JMSDF), à l’appui de la nouvelle politique de Défense du Canada intitulée Protection, Sécurité, Engagement. Plus tôt cette année, les frégates canadiennes NCSM Ottawa et NCSM Winnipeg se sont rendues dans la région de l’Indo-Asie-Pacifique pour faire progresser l’interopérabilité avec la JMSDF et d’autres partenaires de défense de la région. Le point saillant de ces activités a été la première initiative bilatérale, nommée KAEDEX, qui regroupait des opérations maritimes et terrestres. KAEDEX porte bien son nom puisque ce mot signifie « érable », un arbre très important pour nos deux pays.

Par ailleurs, le NCSM Chicoutimi a récemment été envoyé en déploiement au large du Japon en guise de témoignage décisif de l’engagement du Canada à la paix et à la sécurité dans la région. La JMSDF et la Marine des États-Unis (USN) mènent des activités de préparation opérationnelle afin de mettre à l’épreuve les procédures et l’interopérabilité dans le but de fournir une intervention efficace et concertée lors de situations d’urgence dans la région de l’Asie-Pacifique. Pour la toute première fois depuis la création d’AnnualEx, un participant n’étant pas membre de la JMSDF/USN a été invité.

« Je tiens à remercier sincèrement l’amiral Murakawa, la JMSDF, le vice-amiral Phillip Sawyer et la 7e Flotte d’avoir permis au NCSM Chicoutimi de participer à AnnualEx. Les sous-mariniers canadiens sont hautement qualifiés et lorsqu’on marie leur talent au caractère furtif d’un sous-marin de la classe Victoria, on se retrouve avec une capacité supérieure. C’était un grand honneur pour le NCSM Chicoutimi de représenter le Canada et la MRC à AnnualEx », souligne le vice-amiral M.F.R. Lloyd‎, commandant de la MRC.

La prolifération de sous-marins diesels électriques dans la région de l’Indo-Asie-Pacifique témoigne de l’importante capacité de cette plateforme. La simple présence d’un sous-marin diesel-électrique change la dynamique d’une zone d’opérations en raison du caractère létal de ces appareils et de leur furtivité.

« En 2017, la Force maritime d’autodéfense du Japon et la Marine royale canadienne ont œuvré de concert dans l’Ouest du Pacifique, ce qui représente une démonstration pratique de nos intérêts communs en tant que pays maritimes. J’ai été particulièrement ravi de l’inclusion du NCSM Chicoutimi dans AnnualEx 17. Nos efforts avec ce sous-marin représentent une grande étape de franchie en matière de préparation opérationnelle de haut niveau entre la Force maritime d’autodéfense du Japon et la Marine royale canadienne », souligne l’amiral Yukata Murakawa‎, chef d’état-major de la JMSDF.

En plus d’AnnualEx, le NCSM Chicoutimi continuera de mener des opérations avec la JMSDF et les éléments de la USN basés au Japon jusqu’au début de 2018.

Les déploiements de ce genre sont non seulement essentiels à paix et à la sécurité dans la région, mais ils viennent également souligner l’importance de la diplomatie pour faire progresser la stratégie d’engagement mondiale du Canada, tel que l’indique Son Excellence Ian Burney, ambassadeur du Canada au Japon.

« La présence des NCSM Ottawa, Winnipeg et Chicoutimi dans la région cette année a rehaussé les relations militaires avec le Japon et illustré l’engagement du Canada à l’égard de la paix et de la sécurité dans la région de l’Asie-Pacifique. La présence renouvelée durable de la Marine royale canadienne dans la région est très précieuse, et nous espérons qu’elle se poursuivra au cours des prochaines années. »