Un officier de marine remporte le bronze aux championnats mondiaux de tir au poignet

Nouvelles de la Marine / Le 23 septembre 2013

Par Shauna Waterman

Un officier de marine des Forces maritimes de l’Atlantique a terminé en beauté le championnat mondial de tir au poignet qui se tenait du 1er au 8 septembre à Gdynia en Pologne.

L’enseigne de vaisseau de 1re classe Will Sarty faisait partie des 21 Canadiens parmi 2 200 compétiteurs de 49 pays dans 158 catégories de poids. C’était sa 3e participation à des championnats mondiaux dans les catégories du bras droit et du bras gauche.

Au bras gauche, l’Ens 1 Sarty a eu raison de compétiteurs de la Turquie, de la Russie, du Brésil, de la Bulgarie et de la Pologne. Il a toutefois perdu devant les médaillés d’or et de bronze du Kazakhstan et de l’Ukraine, ce qui l’a valu la 7e place au monde dans cette catégorie.

Lors de son premier jeu au bras droit, l’Ens 1 Sarty a affronté le champion du monde de la Turquie aux dépends de qui il a perdu.

Pas encore éliminé, l’Ens 1 Sarty a ensuite défait des compétiteurs du Japon, de la Russie, de l’Ukraine, de la Pologne, de la Bulgarie, du Brésil, de l’Azerbaïdjan et l’Ouzbékistan. Ces victoires l’ont placé parmi les trois premiers. Après une longue lutte contre son adversaire russe, l’Ens 1 Sarty a remporté la victoire. Il a par la suite abandonné l’argent au Kazakhstan qui avait une meilleure chance que lui contre la Turquie.

L’Ens 1 Sarty n’est pas peu fier d’avoir ajouté à sa liste de réalisations une médaille de bronze des championnats mondiaux de tir au poignet. Il était d’ailleurs le seul Canadien à se placer parmi les huit premiers.

Il a également reçu le prix surprise du capitaine d’équipe pour son dévouement, son sens de l’organisation, sa motivation et son esprit de sacrifice pour le soutien qu’il a accordé aux membres de l’équipe canadienne tout au long du tournoi.

L’Ens 1 Sarty fait de la compétition de tir au poignet depuis 13 ans. Il a gagné 13 titres nationaux et participé à trois compétitions internationales, soit au Canada, en Afrique du Sud et en Pologne. Cette dernière compétition était de loin la plus élite des compétitions de l’histoire.

« Avoir vaincu la Russie en demi-finale pour le bronze constitue le plus grand moment de ma carrière de tir au poignet et je le dois aux Forces armées canadiennes et au programme de soutien du personnel qui m’ont donné leur soutien administratif et financier », a déclaré l’Ens 1 Sarty.