Vice-amiral John Charles O’BRIEN, OC, CD

Vice-amiral John Charles O’BRIEN, OC, CD

Vice-amiral John Charles O’BRIEN, OC, CD

Le vice-amiral O’Brien se joint à la Marine royale canadienne (MRC) en tant qu’élève-officier  en 1935. De 1935 à 1940, il suit son instruction dans la Royal Navy sur les navires de Sa Majesté HMS Erebus, Vindictive, Royal Sovereign et Berwick. En 1940, il revient au Canada pour servir sur le navire canadien de Sa Majesté NCSM Saguenay. Il se spécialise en communications en 1942, suivant le cours avancé des transmissions en Angleterre, ce qui lui permettra, entre 1942 et 1946, d’occuper le poste d’officier des transmissions pour la 4e Flottille de destroyers, puis celui de directeur adjoint de la Division des transmissions au Quartier général du Service naval (QGSN). En 1946, il siège au comité de révision du livre des signaux de la Royal Navy en tant que représentant du Canada. Plus tard la même année, il est aux commandes du destroyer NCSM Crescent. En 1948, il est nommé officier responsable de l’École des communications à Halifax, en Nouvelle-Écosse, et par après officier responsable du programme pour les officiers divisionnaires au NCSM Cornwallis. Promu commander en 1951, il fréquente le Collège d’état-major de la Royal Navy à Greenwich, en Angleterre. À la suite de quoi, il est nommé directeur des Communications tactiques et générales au Quartier général du Commandant suprême allié de l’Atlantique (SACLANT) à Norfolk, en Virginie. Il est désigné commander (second) sur le NCSM Stadacona en 1953 et sur le porte-avions NCSM Magnificent, en 1954. À la suite de sa promotion au grade de capitaine en 1955, il est affecté au QGSN à Ottawa d’abord au poste de directeur de l’Instruction navale, puis à celui de directeur des Transmissions navales en 1957 et à celui de coordonnateur du comité d’organisation du personnel en 1958. En 1959, il prend le commandement du porte-avions NCSM Bonaventure. Ayant obtenu le grade de commodore en 1961, il est nommé représentant de la Marine canadienne à l’État-major interarmées (Washington) puis, en 1964, officier supérieur canadien en service en mer de l’Atlantique, à Halifax.

Par suite de l’obtention du grade de contre-amiral en juillet 1966, il est nommé à la tête Commandement maritime à Halifax. Élevé au grade de vice-amiral en septembre 1968, il assume les fonctions de commandant du Commandement maritime jusqu’en 1970, où il est nommé commandant du Collège de défense de l’OTAN à Rome. Le vice-amiral O’Brien sert à ce dernier poste jusqu’à sa retraite en 1973. Il meurt le 23 mars 1996.