Matelot-chef Jennifer Lawrence

Profil de marin / Le 30 mai 2018

Le matelot‑chef (matc) Jennifer Lawrence a toujours su qu’elle voulait faire carrière au sein de la Marine royale canadienne. Pour elle, c’est plus qu’une carrière, c’est un style de vie.

Originaire de Milton, en Ontario, le Matc Lawrence exerce actuellement les fonctions de steward à bord du NCSM Ottawa. Avant de se joindre à la Marine et de devenir membre à temps plein de l’organisation, elle a travaillé pendant 12 ans pour le programme des Cadets de la Marine royale canadienne, a été réserviste au sein de l’Armée canadienne et a fait carrière dans le domaine policier.

En tant que steward, le Matc Lawrence assume un large éventail de responsabilités à bord d’un navire, comme les services d’accueil, la gestion financière et l’administration. Les stewards jouent un rôle important pour ce qui est du soutien des membres haut gradés de l’équipage du navire et certains suivent de l’instruction avancée relative à la gestion du personnel, aux techniques d’instruction, à l’administration et à la gestion des entrepôts, ainsi que dans d’autres domaines spécialisés.

Lorsqu’il vous faut choisir un groupe professionnel militaire (GPM) de la MRC, le Matc Lawrence vous recommande de faire vos recherches et d’étudier les options qui vous sont offertes.

« Si vous pouvez vous entretenir avec des personnes faisant partie du GPM que vous envisagez, vous aurez une bonne idée de ce qu’il en est », a expliqué le Matc Lawrence.

Le GPM de steward de la Marine est un groupe professionnel de haute mer dont les membres passent la majeure partie de leur temps en mer, et c’est parfois difficile, de dire le Matc Lawrence, surtout si l’on veut fonder une famille. Cela dit, elle ne changerait de métier pour rien au monde.

« J’ai rencontré mon mari dans la Marine et nous y avons fait notre vie », nous a confié le Matc Lawrence.

« Nous aimons naviguer tous les deux, même s’il est difficile de nous éloigner de notre fille pendant de longues périodes. Mais je ne changerais de métier pour rien au monde.

Il est évident que le Matc Lawrence adore son travail et qu’elle souhaite que la population canadienne sache que la Marine s’emploie constamment à protéger les intérêts du Canada, au pays et à l’étranger, même s’il n’en est pas souvent question dans les nouvelles.

« Nous [les marins de la MRC] travaillons très fort et passons beaucoup de temps loin de nos familles. Nous aimons notre travail et ce que nous faisons, mais ce travail n’est pas à prendre à la légère; nous sommes appelés à faire des sacrifices, parfois. »