Soldat Ryan Halmich

Profil de marin / Le 22 mars 2016

Du 22 février au 4 mars 2016, le soldat Ryan Halmich a exercé les fonctions de spécialiste en météorologie tactique à bord du Navire canadien de Sa Majesté (NCSM) Ottawa. Le soldat Halmich y partageait la responsabilité de s’assurer que le commandant du navire, le capitaine de frégate Sylvain Belair, était bien informé et tenu au courant des situations météorologiques touchant la sécurité et la stabilité du navire.

Maintenant que son affectation à bord du NCSM Ottawa est terminée, le Sdt Halmich a regagné la terre ferme afin d’exercer les mêmes fonctions pour le compte du contre-amiral Gilles Couturier, commandant des Forces maritimes du Pacifique.

« J’ai toujours voulu occuper un poste où j’étais respecté et où les renseignements que je fournissais étaient appréciés, a indiqué le Sdt Halmish. C’est ainsi depuis que je suis spécialiste en météorologie tactique. Je participe à des opérations où les décisions importantes sont prises en fonction des conditions météorologiques pouvant nuire aux ressources déployées. »

Le Sdt Halmich s’est enrôlé dans les Forces armées canadiennes en septembre 2012, mais il était déjà actif dans l’industrie de l’aviation bien avant cela. Après avoir terminé ses études secondaires en 2010, le Sdt Halmich a travaillé à l’aéroport international de Vancouver en tant que préposé aux opérations de manutention des cargaisons. Il espérait que son expérience l’aiderait plus tard à faire carrière dans un domaine lié aux avions. Le Sdt Halmich avait déjà manifesté son intérêt dans l’Aviation royale canadienne (ARC) puisqu’il avait été cadet de l’air au sein de l’Escadron 754 Phoenix des Cadets royaux de l’aviation du Canada, à Port Moody (Colombie-Britannique).

« Je m’étais rendu compte que j’allais certainement vouloir m’enrôler dans l’ARC plus tard, et j’ai pensé qu’acquérir de l’expérience de travail avec les aéronefs serait un bon point de départ, a-t-il expliqué. Je n’aurais jamais dit, il y a cinq ans, que je me voyais exercer les fonctions de spécialiste en météorologie tactique, mais c’est ça qui est formidable dans les Forces armées canadiennes : tu peux servir dans l’Armée, l’Aviation ou la Marine, à divers endroits et utiliser tout type d’équipement. Je suis ravi d’être affecté à une unité où les trois éléments ont l’occasion de travailler de concert. »

Les occasions se multiplient pour le Sdt Halmich. En plus d’exercer ses tâches principales, il a également monté la garde en 2014 dans le cadre des cérémonies du jour du Souvenir au cénotaphe au parc de l’Assemblée législative de la Colombie-Britannique, à Victoria. Il a également fourni du soutien à de nombreux navires et aéronefs de la Marine royale canadienne, de l’ARC et de la Garde côtière canadienne.

Le Sdt Halmich espère suivre le cours de prévision météorologique cette année, ce qui le rendrait admissible à la promotion au grade de caporal, puis à une nouvelle affectation lui attribuant de nouvelles responsabilités.

« Je n’avais ni doute, ni incertitude. Je voulais faire partie d’une équipe bien organisée et jouer un rôle qui me permettrait d’aider les gens. Je suis très fier de ce que j’ai accompli et de ce que je continue d’accomplir », a affirmé le Sdt Halmich.

Si vous souhaitez en apprendre plus sur la profession des techniciens en météorologie et leur rôle dans les forces armées, consultez le site suivant : http://www.forces.ca/fr/job/technicientechnicienneenmeteorologie-10.