La générosité des marins touche les œuvres de bienfaisance locales

Galerie d'images

Style de vie - La vie en mer / Le 21 avril 2016

Par Darlene Blakeley

La Marine royale canadienne (MRC) est une armée professionnelle capable de mener des combats, mais les marins ont également un côté généreux bien connu partout au pays, qui se traduit par des centaines de milliers de dollars recueillis chaque année pour les œuvres de bienfaisance.

Que ce soit pour les grandes organisations de santé nationales ou les petites œuvres de bienfaisance locales, les militaires et les civils de la MRC recueillent des fonds de nombreuses façons souvent très imaginatives. Des groupes comme la Fondation Rêves d’enfants, Habitat pour l’humanité et la fondation Boomer’s Legacy, de même que des projets de construction, des orphelinats à l’étranger et d’autres organismes humanitaires reçoivent le soutien sans borne de la MRC.

Le résultat final se traduit par un fort sentiment de satisfaction personnelle et un renforcement du lien entre le personnel de la Marine et leurs communautés.

La course « Run the Rock »

À Terre‑Neuve‑et‑Labrador, par exemple, 15 membres de l’équipage du navire canadien de Sa Majesté (NCSM) St. John’s, participent à une course le long de l’autoroute transcanadienne qui relie Port aux Basques à St. John’s pour sensibiliser la population et amasser des fonds pour la division de Terre‑Neuve‑et‑Labrador de la Fondation Rêves d’enfants du Canada. Cette année, on marque le 21e anniversaire de la course qui a permis d’amasser au fil des ans plus de 700 000 $.

« Nous participons activement aux activités de la Fondation Rêves d’enfants, et encore plus à l’occasion de la course », souligne le lieutenant de vaisseau Chris Gabriel, officier de logistique du NCSM St. John’s et organisateur de l’activité cette année. « Habituellement, pendant la course, nous avons la chance de rencontrer plusieurs enfants que la Fondation aide. Les responsables nous envoient également des nouvelles pour nous annoncer que les enfants ont pu réaliser leur rêve. »

Le Ltv Gabriel ajoute qu’au fil des ans, l’activité est devenue un incontournable à Terre‑Neuve et les résidents attendent avec impatience le passage des membres de l’équipage. « C’est important pour les Terre-Neuviens, puisque la course permet à la population d’interagir avec les membres de l’équipage du NCSM St. John’s. C’est d’autant plus important pour la division de Terre‑Neuve‑et‑Labrador de la Fondation Rêves d’enfants, parce que la course fournit un appui à leur cause, qui permet de réaliser le rêve d’enfants atteints d’une maladie grave ou menaçant la vie. Cette activité de sensibilisation communautaire fait rayonner la Marine et en retour, les gens de Terre‑Neuve peuvent voir les personnes extraordinaires qui servent dans leur Force maritime. »

Cette année, la course « Run the Rock » aura lieu du 15 au 30 juin et le NCSM St. John’s devrait être dans sa ville éponyme pour accueillir les coureurs à la fin du parcours.

Le Centre de santé Perley et Rideau pour les anciens combattants

Les douze frégates de classe Halifax de la MRC portent toutes le nom d’une ville canadienne. La relation bâtie avec les villes éponymes est très chère aux équipages des navires qui effectuent souvent des visites afin de promouvoir la Marine dans la collectivité, mais surtout pour offrir des services et appuyer des organismes locaux.

Par exemple, lors d’une visite à Ottawa à la fin de 2015, des membres de l’équipage du NCSM Ottawa se sont rendus au Centre de santé Perley et Rideau pour les anciens combattants, ils ont offert une aide bénévole au refuge pour sans‑abri Ottawa Mission et au Manoir Grace de l’Armée du Salut, ils ont passé du temps avec des jeunes cadets de la Marine et des troupes de scouts, ils ont présenté des exposés à des élèves d’écoles élémentaires et secondaires et ils ont visité le bureau du maire.

« L’équipage du NCSM Ottawa trouve qu’il est important d’aider la collectivité qui porte le nom de son navire, souligne le Ltv Jeff Benson, directeur de la gestion de l’information du NCSM Ottawa. Il souhaite resserrer les liens avec la population locale qui n’aurait autrement peut-être pas l’occasion d’apprendre à connaître la Marine. »

Cette année les profits des activités de financement du NCSM Ottawa seront versés au Centre de santé Perley et Rideau pour les anciens combattants, un choix tout indiqué pour le navire de guerre.

« Le NCSM Ottawa a le privilège de rendre hommage aux braves hommes et femmes qui ont servi avant nous afin de défendre notre noble pays, fait remarquer le capitaine de frégate Sylvain Bélair, commandant du navire originaire d’Ottawa. Il n’existe aucun sacrifice plus grand pour son pays que le sacrifice que ces Canadiens formidables ont consenti au nom de la paix et de la liberté dont les générations qui ont suivi peuvent profiter. C’est une façon modeste, mais respectueuse pour notre équipe de leur témoigner notre profonde reconnaissance et notre gratitude. »

L’équipage amasse des fonds pour les œuvres de bienfaisance de diverses façons, dont des tournois de poker, un encan en vue d’une soirée à regarder des films dans la cabine du capitaine pendant que le navire est en mer, et un encan pour avoir le droit d’utiliser pendant une semaine la place de stationnement convoitée du second.

L’équipage du navire est déterminé à continuer de trouver des façons nouvelles et intéressantes d’amasser des fonds pour la Fondation du Centre de santé Perley et Rideau pour les anciens combattants; et leurs efforts sont fort appréciés.

« L’appui du NCSM Ottawa renforce le lien entre les Canadiens en service actif qui continuent de servir leur pays et les nombreux anciens combattants qui ont élu domicile au Centre, déclare Daniel Clapin, directeur général de la Fondation du Centre de santé Perley et Rideau pour les anciens combattants. C’est formidable que le Capf Bélair et son équipage aient choisi de maintenir ce lien. »

Collecte de fonds pour offrir des dindes à Noël

Sur la côte Ouest, depuis cinq ans, les plongeurs de l’Unité de plongée de la Flotte (Pacifique) (UPF[P]) organisent une collecte de fonds pour offrir des repas de dinde à des familles en appui à la Westshore Christmas Hamper Fund Society (WSCHFS). Une autre campagne se prépare cette année. En décembre dernier, les participants ont réussi lors de leur activité principale à accumuler collectivement environ 1 200 kilomètres, soit la distance entre Victoria et Edmonton, sur des appareils de conditionnement physique stationnaire au gymnase. Huit plongeurs ont pédalé sans arrêt sur des bicyclettes pendant toute la durée de l’activité, pendant qu’un plongeur dans une combinaison antibombe courait sur un tapis roulant et qu’un autre plongeur pédalait dans un bassin de plongée de 3 000 gallons.

Jusqu’à présent, l’unité a réussi à amasser plus de 100 000 $ pour la WSCHFS.

« Avant le début de la campagne annuelle de collecte de fonds en 2010, plusieurs membres de l’UPF(P) étaient bénévoles et livraient des paniers afin d’aider les familles plus démunies pendant la période des Fêtes, raconte le Ltv Greg Oikle, commandant en second de l’UPF(P). C’est grâce à ce premier contact que les bénévoles ont appris que la WSCHFS avait besoin de plus d’argent et de soutien pour pouvoir offrir un repas de dinde aux familles à Noël. Comme l’UPF(P) est installée à Colwood, en Colombie‑Britannique et que de nombreux membres de l’Unité habitent dans la région de Westshore, on a décidé que l’unité allait amasser des fonds pour appuyer cette cause, avec comme objectif de fournir une dinde à chaque famille. »

L’an dernier, 650 familles ont reçu une dinde pour leur repas de Noël.

Selon le Ltv Oickle, l’appui offert à la WSCHFS est très important pour beaucoup de membres de l’UPF(P). « Nous sommes très fiers de pouvoir appuyer les familles de la région. »

Il ajoute que la campagne de financement s’étend sur toute l’année et demande beaucoup d’efforts en matière de planification, de coordination et d’exécution de chacune des collectes de fonds. En plus de l’activité annuelle de collecte de fonds pour le repas de dinde, les membres de l’unité organisent une journée où les militaires paient pour porter des vêtements civils plutôt que leur uniforme, des ventes de soupe, pendant la pause du matin. En plus de ces activités, ils organisent un programme de recyclage permanent, où les militaires apportent leurs contenants consignés, ainsi qu’une cueillette de bouteilles annuelle dans les collectivités de la région de Westshore.

Les grands cœurs et les efforts de liaison externe améliorent grandement les relations entre la Marine et les collectivités canadiennes des côtes ou du territoire intérieur. Les participants en retirent un grand sentiment de satisfaction personnelle et un bon esprit d’équipe, et les organismes de bienfaisance du pays profitent de ces liens étroits.