Des survivants du NCSM Kootenay marquent le 51e anniversaire de la tragique explosion en mer

Galerie d'images

Nouvelles de la Marine / Le 20 novembre 2020

Par Ryan Melanson

C’était un matin de triste commémoration le 23 octobre 2020, au parc Point Pleasant à Halifax, où des survivants et des membres de la famille du Navire canadien de Sa Majesté (NCSM) Kootenay s’étaient rassemblés, comme ils le font chaque année, pour souligner l’anniversaire de l’accident en mer qui a changé leurs vies pour toujours voilà 51 ans.

L’incendie et l’explosion subséquente à bord du Kootenay ont tué neuf membres de l’équipage, en ont blessé plus de 50 autres et ont laissé chaque marin à bord avec des souvenirs difficiles qui restent toujours avec eux aujourd’hui. Plusieurs luttent toujours avec le trouble de stress post-traumatique (TSPT) et des problèmes de santé mentale et physique qui découlent de l’incident.

L’incendie s’est déclarée lorsqu’un palier de la boîte d’engrenages de tribord du navire s’est rompu durant des essais à pleine puissance au large des côtes anglaises le 23 octobre 1969, ce qui a causé une explosion qui a secoué toute la salle des machines et envoyé une boule de feu dans les cursives du navire. L’équipage a combattu l’incendie pendant des heures pour sauver le navire, faisant preuve d’une grande bravoure sous une énorme pression et demeurant bien conscients des grands risques pour leur sécurité.

« Ici, sur les rives du port d’Halifax, le port d’attache du Kootenay pendant de nombreuses années, nous nous souvenons des Kootenays qui ont perdu la vie tragiquement en servant leur pays. Nous commémorons leurs camarades de bord qui souffrent et vivent toujours leur deuil, et nous commémorons les familles des disparus et des survivants », a déclaré le capitaine de vaisseau retraité John Pickford, qui a prononcé l’eulogie de la journée.

Il ne faisait pas partie de l’équipage du Kootenay en 1969, mais son père était le premier commandant du navire en 1959, et il a dit être honoré de maintenir la connexion avec les survivants et les autres membres de la grande famille du Kootenay.

Moins de gens qu’à l’habitude étaient présents en raison des restrictions en matière de santé publique liées à la COVID-19, mais le rassemblement au monument commémoratif de l’ancre du Bonaventure regroupait malgré tout des survivants du Kootenay et leurs familles, des dirigeants locaux de la Marine royale canadienne (MRC) et des représentants des divers paliers de gouvernement.

« Il s’agissait du pire accident en temps de paix de l’histoire de la MRC, et nous sommes rassemblés ici aujourd’hui pour nous souvenir des neuf membres d’équipage qui ont perdu la vie il y a 51 ans, pour honorer les 52 autres qui ont été blessés, et pour reconnaître le courage et la détermination des autres survivants, qui ont permis de sauver la vie de leurs camarades de bord ainsi que le navire », a déclaré le contre‑amiral Brian Santarpia, commandant des Forces maritimes de l’Atlantique et de la Force opérationnelle interarmées de l’Atlantique, lors de son allocution durant la cérémonie.

Il a fait état des améliorations majeures apportées à la lutte contre les incendies et les avaries à bord des navires après le désastre, y compris l’ouverture en 2000 du Centre d’instruction en matière de lutte contre les avaries Kootenay, ainsi nommé en honneur des victimes et des survivants.

« Plus d’équipement, une meilleure instruction, des procédures détaillées et des améliorations de l’ingénierie de nos navires forment l’héritage du Kootenay », a-t-il dit.

Cette année marque aussi la première fois où les survivants et les membres de la MRC portaient le nouveau ruban du Kootenay, créé en 2019 dans le cadre des initiatives marquant le 50e anniversaire de la tragédie, et que l’on porte maintenant chaque année le 23 octobre. Les participants ont laissé leurs rubans et des fleurs sur le monument commémoratif suite à la cérémonie.

Le matelot de 2e classe (à la retraite) Allan « Dinger » Bell, qui a été gravement blessé après s’être échappé de justesse de la salle des machines lors de cette tragique journée, a dit qu’il était particulièrement content de voir le monument commémoratif de l’ancre dans un si bel état pour l’occasion après de récentes réparations, et de constater aussi que des noms avaient été ajoutés au monument, lequel a pour but d’honorer tous les marins de la MRC décédés au service de leur pays en temps de paix.

« Nous avons ajouté 46 noms l’an dernier. L’ancienne politique prévoyait d’inhumer les défunts à l’étranger, et leurs dépouilles ne sont donc pas là, mais leurs noms sont sur le monument, et cela est très important pour les familles. Ça englobe beaucoup plus que le seul Kootenay », a-t-il dit.

Les membres d’équipage du NCSM Kootenay qui ont perdu la vie le 23 octobre 1969 sont :

  • Le premier maître de 1re classe Vaino « Ski » Partanen
  • Le premier maître de 2e classe William Alfred « Billy » Boudreau
  • Le maître Eric George Harman
  • Le maître Lewis John Stringer
  • Le matelot de 1re classe Pierre « Pete » Bourrett
  • Le matelot de 1re classe Thomas Gordon Crabbe
  • Le matelot de 1re classe Gary Wayne Hutton
  • Le matelot de 3e classe Michael Allen Hardy
  • Le matelot de 3e classe Nelson Murray Galloway