Profil de marin : le Ltv Stephanie Bengle

Galerie d'images

Nouvelles de la Marine / Le 16 octobre 2020

La lieutenant de vaisseau (Ltv) Stephanie Bengle est la première de sa famille à servir le Canada dans les Forces armées canadiennes, et admet n’avoir jamais réfléchi à une carrière militaire avant sa dernière année d’études au secondaire.

« J’avoue, je n’avais jamais envisagé une carrière militaire, mais dès que j’ai commencé mes recherches, j'étais très intriguée. Même si personne dans ma famille n’avait fait son service militaire, mon père est le premier à avoir piqué ma curiosité pour la Marine royale canadienne », déclare le Ltv Bengle.

« Mes deux parents m’ont vraiment soutenue quand je me suis intéressée à une carrière dans la Marine royale canadienne et à étudier au Collège militaire royal. Après avoir décidé que le Collège militaire royal me convenait, je me suis enrôlée dans la Marine royale canadienne en 2010 et je vis l’aventure depuis. »

Depuis qu’elle s’est enrôlée dans la Marine royale canadienne en 2010, la carrière du Ltv Bengle est remplie d’aventures, de défis et d’expériences qui lui ont permis de s’épanouir.

« L’événement le plus marquant de ma carrière est certainement ma récente participation à l’opération REASSURANCE, à bord du Navire canadien de Sa Majesté (NCSM) Halifax de juillet 2019 à janvier 2020 », raconte le Ltv Bengle.

« C’était mon premier déploiement, et j’avais beaucoup à apprendre. En fait, j’apprends encore à ce jour. Selon moi, rien ne permet de se préparer au sentiment d’être loin de son univers et de sa routine à la maison. »

Même si le premier déploiement est une expérience ardue commune à toutes les personnes qui prennent part aux déploiements, le Ltv Bengle a pu compter sur le soutien de ses meilleurs amis.

« Partager cette expérience avec eux m’a aidé et a renforcé le lien que j’ai avec les militaires que je considère comme ma famille. Ensuite, j’ai fait appel à tous mes amis et à ma famille à la maison. Le soutien des personnes qui m’étaient le plus cher m’a redonné courage et m'a rappelé combien j’étais chanceuse d’avoir ces personnes extraordinaires dans ma vie. »

« Je me suis dit que cette expérience était importante et qu’elle me donnerait les outils pour m’aider dans ma carrière et pour aider les autres. »

Le Ltv Bengle dit qu’elle est restée dans la Marine royale canadienne parce qu’elle sait que cette carrière est le bon choix pour elle. Elle apprécie la sécurité et les occasions que son emploi lui offre, et elle est fière de servir le Canada.

« Même si je ne me voyais pas dans cet emploi quand j’étais plus jeune, je suis grandement reconnaissante d’avoir trouvé ma place dans la Marine royale canadienne et d’être un de ses membres. »

Octobre marque le Mois de l’histoire des femmes; le Ltv Bengle croit que la célébration des réalisations des femmes pendant ce mois a un effet profond sur les générations futures de femmes.

« Cette célébration influence la manière dont les jeunes femmes se voient : fortes, capables et inspirantes », dit le Ltv Bengle.

« En étudiant et en honorant les femmes qui nous ont précédés, nous pouvons avoir une meilleure appréciation des difficultés qu’elles ont eu à surmonter et du chemin qu’elles ont tracé pour nous aujourd’hui. Je crois qu’il est incroyablement important pour chaque génération de jeunes filles de voir ces femmes comme des modèles, et de s’en inspirer pour repousser les limites de leurs ambitions. »

L’un des modèles du Ltv Bengle est la commodore (Cmdre) Josée Kurtz, de la Marine royale canadienne, auprès de qui elle a eu la chance de servir comme aide de camp, quand la Cmdre Kurtz occupait le poste de commandant du 2e Groupe maritime permanent OTAN (SNMG 2).

« Étant donné que notre navire était la plateforme de commandement, j’ai eu le temps d’apprendre d’elle. Elle m’a beaucoup inspirée et motivée », explique le Ltv Bengle.

« Elle a tracé la voie dans de nombreux domaines, en étant la première femme à commander une frégate de patrouille canadienne ainsi que d’être la première femme à commander une flotte permanente de l’OTAN. À elles seules, ces deux réalisations sont très inspirantes. Mais au-delà, elle m’a enseigné d’importantes leçons, dont celle d’apporter de la grâce et de l’humilité à mon travail, et comment garder mon calme et mon sang-froid quand les choses se compliquent ou qu’elles deviennent frustrantes. »

Elle dit que le meilleur conseil qu’elle a reçu est celui de persévérer malgré le doute envers elle-même, et de se prouver à elle-même qu’elle est capable. « Ce conseil est la chose la plus importante à garder à l’esprit, peu importe qui vous êtes ou ce que vous faites », dit le Ltv Bengle.

« Je crois que je vais me rappeler ce conseil chaque fois que j’aurai une tâche difficile ou ardue à faire pour le restant de mes jours ».