Premier maître de 2e classe Stan Budden

Profil de marin / Le 27 avril 2020

Par Peter Mallett

Lorsque le premier maître de 2e classe (PM 2) Stan Budden a décidé de perdre du poids, il s’est adressé aux Programmes de soutien du personnel (PSP) des Forces armées canadiennes pour obtenir de l’aide – et le résultat a été incroyable.

« Cela a vraiment beaucoup à voir avec le vieil adage : on perd des onces dans le gymnase, mais des kilos dans la cuisine », a-t-déclaré.

Et un peu de détermination a certainement aidé.

Il mesure 1,80 m et, il y a deux ans, il pesait 280 livres. Le poids santé d’une personne de cette taille est de 160 livres. Les personnes pesant au moins 40 livres de plus que cette moyenne sont considérées comme gravement obèses.

« Quand je travaillais comme mécanicien à bord des navires de guerre canadiens, je faisais de longs quarts de travail et je choisissais toujours la solution rapide, c’est-à-dire les repas-minutes comme la pizza ou les gros sandwiches lourds », a expliqué le PM 2 Budden.

« J’ai été en surpoids pendant une grande partie de ma vie d’adulte et j’ai fini par me rendre compte que j’étais pris dans un cercle vicieux. »

Au cours de ses 24 années de service dans la Marine, son poids a lentement augmenté. L’évaluation de la condition physique qui était autrefois facile est devenue difficile à réussir, bien qu’il n’ait jamais échoué.

Mais la prise de poids a entraîné de la dépression et de l’anxiété.

C’est en consultant le Continuum de la santé mentale des Forces armées canadiennes qu’il a pris conscience de ses problèmes de santé. Une fois qu’il a demandé de l’aide pour ses problèmes de santé mentale, la gestion de son poids a été naturellement la prochaine étape.

Deux membres du personnel des PSP l’ont aidé à établir des objectifs en matière de forme physique et lui ont apporté leur soutien lorsque la situation est devenue difficile.

Ils lui ont conseillé de changer ses habitudes alimentaires – prêter attention à la nutrition, lire les étiquettes, limiter la taille des portions et compter les calories.

« Je surveille tout ce que je consomme, sinon on peut très facilement trop manger », a déclaré le PM 2 Budden.

Après avoir perdu ses 40 premières livres, il a décidé d’intégrer à ses habitudes quotidiennes de brèves courses à l’heure du dîner pendant la semaine, puis des distances plus longues la fin de semaine.

La veille du Nouvel An en 2019, il a participé à son premier marathon de 5 km à Victoria, et le 7 mars, il a effectué le West Vancouver Run de 5 km en 25 minutes et 40 secondes. Il a terminé en 177e position parmi plus de 800 participants.

Les prochaines courses sur sa liste sont la Course de la Marine en juin et le Goodlife Fitness Turkey Trot en octobre à Victoria. Il va également au gymnase quelques fois par semaine pour faire de la musculation.

Sa transformation physique est tellement visible que de nombreux collègues doivent le regarder attentivement pour s’assurer que c’est bien lui.

Aujourd’hui, à 47 ans, ce père de trois enfants pèse 180 livres et est heureux à ce poids. Il a déjà perdu 100 livres. Sa famille a soutenu ses efforts et l’a surnommé Scrawny (maigrichon).

« En plus de ma perte de poids et de ma nouvelle apparence élégante, la grande différence aujourd’hui est que j’ai beaucoup plus d’énergie, et beaucoup moins de stress. Je mange sainement, je vais à l’extérieur et je fais de l’exercice au point que c’est devenu une sorte de religion pour moi. »

Il travaille actuellement en tant que premier maître de l’unité pour le Centre de recrutement des Forces canadiennes du Pacifique à Vancouver.

Article publié avec l’autorisation du journal Lookout